Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

Optimism crypto : un layer 2 Ethereum à suivre pour 2023 ?

Logo Optimism sur une autoroute
Mis à jour le 22 Sep. 2022 à 15h13

Avec le Merge tant attendu qui a finalement eu lieu la semaine dernière, Ethereum était au centre de toutes les attentions. Cette nouvelle phase signe une étape supplémentaire dans le développement d’Ethereum qui pourrait devenir la cryptomonnaie la plus capitalisée dans les années à venir.

L’occasion pour nous de nous attarder aujourd’hui sur l’un de ses nombreux layer 2 : Optimism crypto. Le réseau Optimism est l’une des nombreuses blockchains à vouloir profiter de l’avènement d’Ethereum. Doté de notions souvent complexes et difficiles à appréhender, nous allons tenter d’éclaircir le fonctionnement de ces optimistic roll ups.

Nous allons également nous pencher sur les applications DeFi du réseau et sur son OP token. Car le prochain bullrun crypto pourrait être celui d’Ethereum et de ses layer 2.

Comment fonctionne ce layer 2 d’Ethereum ?

Qu’est-ce qu’un layer 2 d’Ethereum ?

Les layer 2 d’Ethereum sont apparus suite au phénomène d’engorgement observé sur Ethereum lors des bullrun 2017 et 2020/2021. Durant ces périodes l’utilisation du réseau était telle que les temps de latence pouvaient devenir importants et les frais carrément exorbitants. En effet, il fallait parfois compter une centaine d’euros pour effectuer certaines transactions au plus haut de l’euphorie.

La raison d’être des layer 2 est donc en premier lieu de désengorger le réseau Ethereum. Pour prendre une image simple, ils agissent comme une rocade ou une autoroute situées autour d’un centre ville : cela permet de fluidifier le trafic du réseau mère.

A terme ils pourraient permettre à Ethereum de fonctionner à une vitesse normale et surtout avec des frais décents même durant les moments de forte affluence.

Il existe différentes technologies qui coexistent afin de créer des réseaux parallèles à Ethereum. Il peut s’agir de sidechain comme Polygon qui elle même utilisait avant une technologie de type plasma.

Il y a aussi des réseaux relativement récents que l’on nomme des rollups. Et parmi cette grande famille que sont les rollups on retrouve les optimistic rollups dont fait partie Optimism.

Comment fonctionne Optimism crypto?

Il y a donc plusieurs types de rollups. Mais tout d’abord qu’est-ce qu’un rollup ?

Un rollup est un layer 2 qui possède plusieurs avantages :

  • Tout d’abord, et comme tous les layers 2, les coûts de transactions y sont beaucoup plus faibles que sur Ethereum
  • Il est EVM compatible, c’est-à-dire qu’il peut très facilement communiquer avec Ethereum et exécuter des opérations relativement complexes
  • Il bénéficie de la sécurité et du consensus de la blockchain Ethereum contrairement à d’autres layer 2 tels que les sidechains

En fait un rollup est comme un réseau parallèle à Ethereum. Il communique avec ce dernier grâce à des smart contracts qui sont hébergés sur Ethereum. Le rôle de ces smart contracts est de vérifier les transactions sortantes et entrantes vers le roll up.

À lire aussi :

Ainsi, au lieu de traiter des milliers de transactions, le réseau Ethereum peut les faire transiter par un rollup. Celui-ci va se charger de les exécuter, de les compresser et va les réunir en un seul « pack » de transactions.

Une fois les transactions regroupées le rollup renvoie l’ensemble sur Ethereum. Cela diminue ainsi de manière drastique le trafic sur Ethereum avec des centaines de transactions traitées off chain et réunies en une seule par la suite.

En plus de cela un rollup mutualise les coûts : le coût de la transaction traitée sur le layer 2 est ainsi divisée proportionnellement aux nombres de transactions contenues dans le bloc. Une transaction sur Optimism peut ainsi coûter cent fois moins chère que sur Ethereum.

Mais parmi les rollups il y a encore plusieurs sous catégories comme les ZK rollups (Starkware) ou les optimistic rolllups (Arbitrum). C’est à ce dernier type qu’appartient la blockchain Optimism.

Comme leur nom l’indique les optimistic rollups partent du principe que toutes les transactions effectuées sur le rollup sont valides. Elles sont donc validées quasi instantanément.

Cependant, le réseau dispose par la suite de 7 jours pour signaler une transaction jugée frauduleuse. Evidemment, des récompenses sont prévues pour ceux qui trouvent une transaction frauduleuse et la signalent. Cela garantit ainsi l’intégrité du réseau.

L’inconvénient à cela c’est donc qu’une transaction n’est totalement valide qu’après les 7 jours de vérification.

Il n’y a pas d’humain qui intervient dans la validation des transactions. C’est un séquenceur qui se charge d’exécuter les opérations dans le rollup.

A l’avenir il y aura plusieurs séquenceurs liés à une sorte de consensus proof of stake avec des tokens bloqués pour les faire tourner. Ce qui permettra de décentraliser cette partie du process.

Optimism crypto : comment utiliser la DeFi sur Ethereum ?

Ceux qui ont déjà utilisé un protocole DeFi le savent : utiliser le réseau Ethereum est très coûteux. Certaines transactions complexes nécessitent des frais en gas élevés et si l’on ne possède pas un portefeuille de plusieurs dizaines de milliers d’euros cela devient vite problématique.

C’est là qu’intervient Optimism crypto. Le réseau étant relié à Ethereum et EVM compatible, les développeurs Ethereum n’ont pour ainsi dire qu’à « copier coller » leurs DApps sur la blockchain Optimism.

Les utilisateurs peuvent ainsi bénéficier d’une grande partie de l’offre d’applications décentralisées d’Ethereum, mais sur un réseau plus rapide et beaucoup moins coûteux.

La blockchain Optimism rencontre d’ailleurs un franc succès auprès de la DeFi depuis plusieurs semaines. Sa TVL a explosé cet été, passant de 280 millions de $ à plus d’un milliard en à peine un mois.

TVL du réseau Optimism
La TVL d’Optimism a connu une très forte hausse cet été

Cette hausse fulgurante est notamment due au programme de liquidity mining mis en place par le projet Optimism. En effet, comme la plupart des projets cryptos qui veulent croître rapidement, Optimism distribue des récompenses aux utilisateurs de son réseau.

C’est une pratique très courante dans la cryptosphère : le réseau en question répartit d’importantes sommes de son token entre les différents protocoles qu’il héberge. Ces protocoles se chargent ensuite de reverser ses tokens aux utilisateurs de leurs plateformes.

Cela créé une inflation incroyable lors des premiers mois sur le token mais cela amène aussi un grand nombre d’utilisateurs à migrer vers ce nouveau réseau.

Aujourd’hui Optimism est le 3ème layer 2 d’Ethereum en termes de TVL derrière Polygon et Arbitrum avec 850 millions $ bloqués.

Une grande partie des principaux protocoles d’Ethereum ont déjà migré vers Optimism. C’est le cas d’Aave, Synthetix, Curve ou encore Uniswap. Il est donc possible, comme sur la chaine mère d’emprunter de l’argent, de le faire fructifier en farming ou de swaper des tokens à travers les différents protocoles d’Optimism, et ce de manière décentralisée.

Pour se faire il suffit d’accéder à la DApps en question, ici Aave v3, et de choisir le réseau Optimism parmi ceux disponibles.

Sélection du réseau Optimism sur Aave
Sélection du réseau Optimism sur Aave

Il faut ensuite connecter son wallet comme avec n’importe quelle DApps en utilisant le portefeuille qui nous convient.

Connecter son portefeuille Optimism sur Aave
Connecter son portefeuille Optimism sur Aave

Puis il n’y a plus qu’à choisir les cryptos que l’on veut déposer en lending ou celles que l’on souhaite emprunter.

Choix des cryptos à emprunter ou prêter sur le réseau Optimism
Choix des cryptos à emprunter ou prêter sur le réseau Optimism

OP token, une crypto à suivre pour 2023 ?

Afin de coordonner l’ensemble, le projet Optimism s’est bien sûr doté de son propre token natif : l’OP. Celui-ci est sorti en mai 2022. Il possède une offre maximale fixée à près de 4,3 milliards d’unités.

A l’heure actuelle seulement 234 millions de ces tokens sont en circulation. Le projet prévoit une inflation annuelle d’environ 2% sur son token, quelque chose de très raisonnable en soit.

L’équipe a décidé de répartir l’offre initiale de jetons OP comme suit :

  • 25% dédiés à différents fonds liés au projet
  • 20% réservé au financement rétroactif des biens publics
  • 19% pour des airdrops auprès des utilisateurs
  • 19% pour les principaux contributeurs et conseillers du projet
  • 17% pour les investisseurs

Bien que sa capitalisation actuelle soit faible (autour de 200 millions $), sa FDV (Fully Diluted Capitalisation) est déjà bien montée au bout de quelques mois avec une estimation à plus de 4 milliards $.

Sur le plan technique, le graphique de l’OP reste assez classique avec un gros dump juste après l’ICO, signe que les premiers bénéficiaires du token ont massivement pris leurs bénéfices.

On observe ensuite une très grosse poussée avec une hausse de 400% notamment due au programme de liquidity mining qui a attiré un grand nombre d’investisseurs.

graphique journalier du token OP
graphique journalier du token OP

Cette forte hausse est pour le moment en train d’être corrigée avec un contexte global sur les cryptos qui n’aide pas non plus et une inflation liée au liquidity mining qui facilite la dépréciation du token.

Pour l’instant l’heure est au risk off du côté des investisseurs qui délaissent les actifs à risque (actions/cryptos) au profit d’un dollar qui se renforce de manière exponentielle depuis plusieurs mois.

Cependant, il y a fort à parier que le point bas sur les cryptos et les indices ne soit pas si loin. Par ailleurs Ethereum a réussi son Merge tant attendu sans accroc majeur.

C’est dans ces moments où les investisseurs se désintéressent des actifs risqués que les plus belles opportunités apparaissent.

En définitive, avec un contexte boursier morose et une inflation court terme élevée il faut rester vigilant de ne pas se jeter trop vite sur ce token. Toutefois, comme nous l’avons vu le point bas n’est peut être pas loin et le futur bullrun pourrait être celui d’Ethereum.

Aussi, si Optimism arrive à hisser son réseau dans le top des rollups d’Ethereum il se pourrait bien que son token OP connaisse un prochain bullrun animé.

stan53
- Rédacteur financier
Après avoir découvert la Bourse grâce à Sylvain en 2019, je suis tombé dans le terrier du lapin blanc des cryptos par suite logique. La révolution Bitcoin et l'univers des cryptos me passionnent pour le pouvoir qu'ils redonnent au peuple et la décentralisation qui supprime la mainmise monétaire des Etats.
Commentaires
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous