Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Ne cédez pas à la pseudo-facilité du copy trading

22 juillet 2015 / Sylvain March Allégorie du mouton de panurge

Avez-vous déjà vu ces publicités qui proposent de trader sans expérience grâce au copy trading, cette technique qui consiste à reproduire les opérations de bourse de certains traders à priori expérimentés et rentables ?
EnBourse revient sur les dangers de répliquer aveuglément des trades d’actifs financiers, en raison notamment du risque de perdre la totalité de son capital.

Pourquoi copier les trades des autres est dangereux

Dans un précédent article, EnBourse vous présentait les spécificités du copy trading, aussi appelé « trading social » : le mécanisme qui se cache derrière le copy trading. Les informations données ci-dessous ne reviendront donc pas sur cette notion.

Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est de vous faire prendre conscience du danger de ce type de trading.

Résister à la tentation de « copier »

Ainsi, vous avez découvert le trading et vous êtes très impatient de vous jeter « dans le bain », d’être dans le « feu de l’action » pour gagner rapidement de l’argent.
Mais il y a un « hic » : après quelques tentatives de passages d’ordre en mode réel, vous constatez rapidement que la rentabilité ne sera sûrement pas aussi rapide que vous ne le pensiez.

Le trading est une activité qui ne s’improvise pas : vous devrez d’abord passer par une période d’apprentissage, qui dépendra notamment du temps que vous pourrez y consacrer et de la discipline que vous voudrez bien y consacrer.

Et là, vous tombez sur une publicité sur la toile, qui vous interpelle : « Apprendre à trader ? Pour quoi faire ? Il suffit de copier ceux qui savent… ».
C’est un peu comme si on vous incitait à conduire une voiture de formule 1 avec pour seule consigne : « non, mais c’est bon, aucun besoin de tester le véhicule, il suffit de suivre le véhicule de devant pour gagner le Championnat du monde » !

Publicité pour le copy trading - twitter

Type de publicité que les internautes peuvent trouver sur la toile et notamment les médias sociaux – Ici, sont vantés les mérites d’un pseudo « Copy trading survival guide »

Mais bien entendu, si les choses étaient aussi simples, tout le monde en profiterait !

  • Si vous n’avez aucune idée de ce que vous faites, comment savoir si actifs tradés et les positions concernées sont pertinentes ?
  • Comment savoir ce que vous risquez vraiment et si la position répond à votre money management ?
  • Comment fermer votre trade à temps en cas de problème : vous n’avez même pas appris à déchiffrer un graphique de prix (et encore moins, à l’interpréter) ?

Vous reposez ainsi entièrement sur les décisions d’un trader dont vous ignorez TOUT de la stratégie, du capital et des compétences.
Miser ne serait-ce qu’un euro sur ce type d’opérations, en espérant gagner sur le long terme et donc être rentable, est particulièrement dangereux pour votre capital et vos économies.

Quelques petits trucs auxquels vous devez penser

Si le copy trading était aussi facile, plus personne n’aurait besoin d’apprendre à trader.
Il suffirait de suivre n’importe quel investisseur ou spéculateur capable de passer des ordres de bourse sur une plateforme de trading et ayant un minimum de bases en analyse graphique.

Bien sûr, cela peut fonctionner un temps : comment sinon convaincre les traders débutants ?
Mais les retours d’expérience démontrent que le montant des trades gagnés sera loin d’être aussi satisfaisant que ce que vous espériez.
En revanche, les trades perdants eux, feront baisser rapidement votre capital. Celui que vous copiez ne pourra jamais prétendre à 100% de réussite sur ses opérations.

Et si vous n’avez déjà pas de règles de trading, comment avoir un money management qui protège votre capital ?

En y réfléchissant un peu, vous verrez qu’il y a de nombreux traders qui vivent de leur activité, mais combien vivent du copy trading ? Aucun.

En dehors des témoignages que vous lirez chez les courtiers qui proposent ce type de pratique (quelle coïncidence ?), vous ne trouverez personne qui vous dira, preuve à l’appui, avoir atteint l’indépendance financière en copiant les trades de quelqu’un d’autre.

En conclusion

Les traders débutants ont tous différentes motivations qui les poussent à se mettre au trading.

Et il est normal de vouloir rapidement y arriver… mais pas en copiant les autres.

Prenez le temps de bien choisir les actifs que vous souhaitez trader et surtout de définir votre stratégie, (notamment, en fonction de votre niveau de maîtrise de l’analyse graphique ou des fondamentaux) pour avancer dans votre apprentissage de façon logique.

Apprenez à vous discipliner, gagnez de l’expérience et vous verrez que vous découvrirez des choses bien plus passionnantes que de suivre n’importe qui sans même vous poser de questions. Sachant que réussir par soi-même est une satisfaction toute particulière et ô combien satisfaisante !

Et vous, êtes-vous un partisan du trading social ?
Partagez votre expérience dans les commentaires en-dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March, Trader indépendant, et formateur

4 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
cedric31
30 novembre 2016 20:38

Bonjour Sylvain, j’approuve ton article à 100%. J’avais justement écrit un long témoignage à ce sujet sur un forum de bourse, je le remets ici 🙂 ——————————– Bonjour à toutes / tous, (J’espère que j’ai bien sélectionné la catégorie adéquate, je ne savais pas où placer ce sujet) Je souhaiterais partager mon avis sur les « distributeurs de signaux » (signal providers, plus classe en anglais), afin de peut-être aiguiller les traders débutants ou même intermédiaires qui se poseraient des questions par rapport à ça. 🙂 En premier lieu, qu’est-ce que j’entends par signal provider ? Pas vraiment une communauté à la eT*r*, je parle plutôt de suivre les trades d’une personne qui propose des abonnements. Ce n’est pas une analyse ; la personne envoie clairement des ordres sans justification avec les données précises via WhatsApp, Telegram, etc… par exemple BUY EURUSD 1.0500 SL 1.0450 TP 1.055 (Market Order). Bilan pour moi : j’en ai testé 3 et aujourd’hui je m’arrête là, car très négatif dans l’ensemble. – Le premier : manque de transparence dans le suivi du trade, une tendance à afficher uniquement les trades gagnants, et pire encore, il devait déplacer son SL « en douce » sans le dire à ses clients… puisque comme par hasard, mon SL était touché, et lui après nous affichait une copie d’écran exaspérante de son profit… quand ça arrive une ou deux fois, on peut mettre ça sur le compte des spreads qui peuvent varier entre brokers, mais quand ça se reproduit de 5 à 10 fois, et qu’en plus le SL initial est franchement « pété », pas juste frôlé… le doute n’est plus permis. – Le deuxième : une horreur celui-là… il ne définissait AUCUN SL. Au début, j’hésitais à l’imiter mais je voyais qu’il affichait des résultats apparemment mirobolants (2500 pips / mois soit disant). Pendant 1 mois, effectivement, j’ai gagné tous mes trades avec lui mais à quel prix pour mes nerfs… Deux exemples marquants : * un BUY sur AUD NZD, et c’est parti trèèèès longtemps à la baisse, et loin (200 pips), pour revenir en positif 1 mois après. Je l’ai coupé directement une fois revenu au point d’entrée, et dommage car il a grimpé de 200 pips après… mais j’en avais franchement marre, étant plutôt un daytrader…. et le swing pourrait passer si y avait un tant soit peu de stratégie apparente, mais sans SL je ne vois pas comment. * un BUY sur GBP AUD, parti à la baisse dès son ouverture le 20 septembre. Le 1er octobre, j’en avais trop marre, j’ai coupé, d’autant plus qu’un double bottom était cassé à la baisse en Weekly… et j’ai bien fait puisque le 7 octobre, grosse descente sur la livre sterling, un demi-Brexit on pourrait dire… j’ai appris que les trois quarts des clients avaient cramé leurs comptes à cause de son trade foireux, je l’ai échappé belle. En réalité, il a dû gagner 2500 pips sur 2 mois jusqu’à ce que l’absence de SL finisse par se retourner contre… Lire la suite »

Evelyne
23 juillet 2015 23:21

Hello Sylvain
Avant de suivre tes formations, j’ai ouvert un petit compte (200€) chez un broker de ce type (trading social). On ne m’a jamais proposé de « copier » mais on m’a dit que je bénéficierai d’une formation. En fait la « formation » a consisté à me dire de ne jamais trader à contre-tendance,on m’a vaguement parlé du RSI et c’est à peu près tout car cela se faisait par rendez-vous téléphoniques que le soit disant « formateur » oubliait souvent mais il n’oubliait pas par contre à chaque fois d’essayer de me convaincre d’augmenter mon capital, ce que je n’ai jamais fait et il a donc cesser de m’appeler. Sur la plateforme en effet il y avait à droite un menu déroulant avec des noms de traders à copier avec leurs résultats « mirobolents » trop beaux pour être vrais. Je suis restée toute seule face à mon petit compte et je dois dire que je ne m’en suis pas trop mal sortie mais j’ai vite compris qu’un apprentissage sérieux est nécessaire si l’on veut progresser et par bonheur je suis tombée sur ton site. Voilà mon retour d’expérience.

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION