Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement

Attendez ! profitez de notre formation offerte

Box initiation
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

L’Estonie ne souhaite pas interdire les cryptos

4 janvier 2022 / Amandine B. / Dernière mise à jour : 4 janvier 2022

On le voit régulièrement, un fossé est en train de se dessiner entre les pays pour et contre les cryptomonnaies. L’Estonie semble avoir choisi son camp.

Les cryptomonnaies, régulées mais pas interdites

Les rumeurs allaient bon train. D’après elles, l’Estonie voulait interdire complètement l’usage et l’échange des tokens. Ces rumeurs sont le résultat d’une politique dite « régressive ». Cependant, le Ministre des Finances estonien a tenu à clarifier officiellement les choses.

Un projet de loi est bien en cours d’étude mais il doit être adopté par le Parlement. De plus, ce projet de loi n’interdit pas les cryptomonnaies. D’après le ministre, si elle est acceptée, elle aura pour but de renforcer les licences des prestataires de services d’actifs virtuels, les VASP.

Les détenteurs de tokens, particuliers ou professionnels, n’auront aucun impact et pourront continuer à utiliser et échanger leurs devises numériques comme bon leur semble.

Rumeur qui se repend sur Twitter mais contredite par le Ministre des Finances

Une règlementation stricte mais claire

Le but de cette règlementation est de sécuriser les investisseurs particuliers, vulnérables aux arnaques en tout genre et au blanchiment.

Cette loi prévoit donc plusieurs changements radicaux pour les VASP.

Dans un premier temps, l’obtention d’une licence sera plus compliqué et les VASP devront remplir des critères strictes. Cela évitera à l’Estonie de voir arriver, sur son sol, des entreprises douteuses et sans lien avec l’Estonie.

Parmi ces critères se trouve des exigences de capital social minimal. Actuellement de 12 000 euros, le seuil minimal sera de 125 000 ou 350 000 euros.

Enfin, ces prestataires auront l’obligation de lister et donner l’identité de leur clients au gouvernement. Ils devront refuser l’accès à leurs services aux comptes anonymes. un soucis de transparence fiscal

Ces changements sont certes strictes mais l’Estonie ne ferme pas la porte aux technologies blockchain. Contrairement à ses voisins européens, elle impose un cadre pour sécuriser le marché. Cette loi devrait être votée dans les 6 prochains mois.

Les estoniens ont un bel avenir dans la cryptosphère. Pour vous lancer vous aussi dans le monde des cryptomonnaies, joignez la formation CryptoTrader pour connaître les spécificités de ce marché d’avenir.

Avatar autheur

Rédactrice financière

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
  • Logo presse Le Parisien
  • Logo presse Le Figaro
  • Logo presse L'Express
  • Logo presse Votre Agent
  • Logo presse Sputnik
  • Logo presse Les Echos
  • Logo presse Le nouvel Economiste
  • Logo presse Portail del'IE
  • Logo presse Economie Matin
  • Logo presse La lettre des Placements

Ouverture Elite