Les titres du groupe Steria remontent :

Les titres du groupe Steria remontent :

La banque d’investissement mondiale allemande Berenberg a annoncé ce matin qu’elle modifiait ses recommandations concernant les titres du Groupe Steria, qui sont ainsi passées de « conserver » à « acheter ». Pourquoi avoir changé d’opinion ? Et à quoi peut-on s’attendre pour 2014 ?

Quelles sont les raisons de cette modification de la part de la banque allemande ?

Dans sa note de ce matin, Berenberg justifie ce changement d’opinion par trois raisons principales :

Premièrement, la banque d’investissement rappelle aussi que Steria a maintenant largement avancé dans ses projets de restructuration démarrés l’an dernier et qui avaient donc freiné les résultats du bilan annuel de 2013, présentés au mois de février dernier.
L’on peut donc s’attendre à présent à un retour de l’augmentation de ces résultats d’ici la fin de l’année.
Deuxièmement, toujours selon Berenberg, cette hausse serait d’autant plus plausible que la conjoncture économique actuelle montre de plus en plus de signes d’amélioration.
Enfin troisièmement, la banque souligne également qu’il y a de fortes chances que le Groupe français signe de nouveaux contrats outre-Manche.

En toute logique, les investisseurs ont réagi très rapidement juste après l’annonce de la banque allemande.
Les titres du Groupe Steria ont ainsi augmenté de près de 6 % au court de la journée, pour clôturer à presque 16 euros.

2014 sera-t-elle une bonne année pour le groupe Steria ?

Les prévisions du groupe français sont aussi très optimistes pour 2014, et 2015.
Steria estime ainsi pouvoir atteindre son objectif de croissance d’environ 7 % d’ici la fin de l’année prochaine, au travers d’une augmentation de son chiffre d’affaires.

Notons également que presque la moitié de l’activité de l’entreprise (environ 40 %) se développe déjà au Royaume-Uni. De ce fait, la perspective de nouveaux contrats outre-Manche annoncée par Berenberg prend tout son sens.

Cependant, il est vrai que le bilan 2013 présenté il y a deux mois est resté plus que mitigé. Mais ces faibles résultats ont été directement attribués à l’Écotaxe qui représentait une grande partie de revenus de l’entreprise (environ un tiers), mais aussi à divers ralentissements du projet de restructuration de la société.

Si l’on prend en considération toutes les données mises à notre disposition comme les prévisions de la banque d’investissement allemande Berenberg, ainsi que les prévisions du groupe Steria lui-même, il semblerait que l’on puisse effectivement s’attendre à une augmentation régulière du titre sur le moyen terme. De plus, cette année le groupe ne devrait pas connaître les mêmes difficultés ayant déjà pénalisé les résultats de l’an passé.

Bref rappel sur l’activité du groupe Steria

Le groupe Steria est une Société de Services en Ingénierie Informatique (SCII), fondée en 1969.
Ses activités se divisent entre le Business Process Outsourcing (c’est un service de sous-traitance), la gestion applicative, l’exploitation d’infrastructures informatique, le conseil, la gestion et l’intégration de systèmes informatiques.

La variété de ses activités lui permet d’être présent dans plusieurs secteurs d’activité : finance, au secteur public, grande distribution, secteur des industries et pour finir télécom, transport ou énergie.

Enfin, le groupe est aussi présent en Europe, en Afrique du Nord, mais aussi dans certains pays d’Asie comme Singapour, la Chine ou Hong-Kong.