Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

Les États-Unis en guerre contre les cryptos !

logo u bitcoin au dessus de new york
Mis à jour le 12 Mai. 2022 à 11h42

Le Trésor aura le pouvoir d’interdire les plateformes d’échanges si le nouveau projet de loi prend forme. Depuis un certain temps, on entendait plus parler de restrictions aux États-Unis. Mais cela vient de changer avec le projet « America COMPETES Act of 2022.

Un changement sur l’avenir des cryptos ?

Le secteur des cryptomonnaies aux États-Unis prend une nouvelle orientation avec un projet dont la thématique se concentre sur le maintien de la supériorité économique américaine face à la chine.

Le nouveau projet de loi permettrait en effet au Trésor américain d’interdire les plateformes d’échange en cas de suspicions d’activités illégales.

La relance économique du pays est au cœur du législateur américain. En 2021, diverses lois ont été votées pour faire face à l’impact de la pandémie du Covid-19 sur l’économie. Néanmoins, aucun rapport ne faisait référence à l’univers de la blockchain et des cryptomonnaies. Ces projets de loi intégraient seulement des dispositions pour ce secteur.

L’infrastructure Bill planifie de nouvelles obligations fiscales pour certains utilisateurs qui s’orientent autour des cryptoactifs. L’équipe du président, Joe Biden, souhaitait mettre en relation un stablecoins avec une banque.

L’objectif premier de ce projet de loi, et que ‘l’on retrouve dans la version préliminaire, est de faire face à l’émergence de l’économie chinoise.

La loi ne vise pas que les plateformes ?

La loi qui est contestée et litigieuse pour certains ne vise pas seulement les actifs numériques. En effet, elle s’applique à toutes les institutions financières réglementées aux États-Unis.

Ce projet oriente une lutte plus marquée contre le blanchiment d’argent international.

Aujourd’hui, la secrétaire au Trésor a le pouvoir de fermer tout compte si elle estime une utilisation forte à des fins de blanchiment d’argent et en dehors des États-Unis. En revanche, une réglementation est prévue : il faut informer le mis en cause au préalable afin de faire des observations. Les fermetures sont également limitées à 120 jours. On peut parler plutôt de gel que d’une clôture pure et simple.

Le but de cette nouvelle loi est de supprimer ces avertissements et de donner le pouvoir de définir la notion de transfert de fonds. En d’autres termes, la disposition permettrait au Trésor d’interdire ou de conditionner n’importe quelle transaction financière qu’il juge douteuse.

Pour quelques observateurs, cette approche est autoritaire et ne va en rien résoudre les problèmes en relation avec le blanchement des capitaux.

Les cryptomonnaies dans le viseur

Un rapport de Chainalysis concernant la cryptocriminalité a poussé ce projet de loi. Un combat de chiffre est alors mis en avant. Chaque partie défend ses positions et s’intéresse à des données différentes.

Pour la défense des cryptomonnaies, les transactions illicites représentent un faible pourcentage. Il est de 0.15% sur l’ensemble des transactions en cryptomonnaies. Quant à la partie adverse, ils désespèrent de voir 14 milliards de dollars de transactions illicites. Cela représente une augmentation de 79% par rapport à 2020.

Malgré que le dollar reste l’outil principal du blanchiment d’argent, Janet Yellen, secrétaire du Trésor, exprime sa préoccupation du rôle des cryptomonnaies dans les activités illicites.

Il ne faut pas oublier également que certains politiciens pointent du doigt l’impact environnemental des cryptomonnaies. Ils rejoignent la position de Yellen envers les devises numériques. Ils seraient presque à oublier l’impact des États-Unis sur l’environnement qui fait parler depuis très longtemps.

Il faut maintenant savoir si le projet de loi qui a été rédigée va impacter indirectement les cryptomonnaies et si son adoption va se mettre en place.

Il est certain que les cryptomonnaies vont continuer à évoluer et faire évoluer notre monde dans le futur. De plus en plus d’opposition se retrouve dans les engagements politiques de différents pays. Vous pouvez vous aussi rejoindre le mouvement et développer vos connaissances en découvrant la formation CryptoRider :

Romain S
- Rédacteur financier
Passionné de Trading depuis 2015, j'ai découvert l'univers captivant des marchés financiers avec Sylvain. Depuis 2017, je m'intéresse au secteur des cryptomonnaies. Ce domaine offre des possibilités d'investissements très intéressants.
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Commentaires
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous