Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

Les cryptomonnaies, un instrument politique en Inde

Mis à jour le 26 Mai. 2022 à 17h03

C’est un véritable bras de fer qui se joue en Inde. Il oppose le nationaliste, Rashtriya Swayamsevak Sangh, et le premier ministre, Narendra Modi. L’objet de leur querelle : les cryptomonnaies.

Le nationaliste souhaite interdire les cryptos

Par le biais de sa filiale, la Swadeshi Jagran Manch, Rashtriya Swayamsevak Sangh, appelle à une interdiction « totale, pure et simple » de toutes les devises numériques. Par ailleurs, le nationaliste demande également à fermer toutes les plateformes d’achats.

En effet, la peur de Sangh est de voir le bitcoin détrôner la roupie indienne. Il défend l’argument que les cryptomonnaies ne soit qu’une porte ouverte vers le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

De plus, il est largement soutenu par la Banque Centrale Indienne (RBI) qui travaille en parallèle sur un projet de MNBC (Monnaie Numérique de Banque Centrale). En retour, Sang soutient le projet MNBC de la RBI, défendant un système sécurisé et stable.

« SJM appelle à interdire le crypto trading, laissant un délai court, à ceux en détenant déjà, pour les vendre ou les échanger »

Un gouvernement plus souple ?

De son côté, le gouvernement indien n’est pas aussi catégorique sur la question des cryptomonnaies.

Après avoir été contre, puis pour, puis… le parlement doit étudier un projet de loi régulant l’utilisation des actifs numériques. Ce projet de loi a été remanié plusieurs fois par le gouvernement et est toujours en construction.

Aussi, le premier ministre, Narendra Modi, s’est récemment positionné sur une adoption des cryptomonnaies. Il a déclaré que la technologie blockchain « devrait être utilisée pour la démocratie ». Les deux opposants ont pris le sujet des cryptoactifs pour se déclarer une guerre politique.

Ces discours ont déjà été entendues cette année, dans la bouche du président salvadorien. La suite s’est conclue par une adoption pure et simple du Bitcoin.

Rien d’étonnant à cela, lorsqu’on sait que les pays les plus gros utilisateurs de cryptomonnaies sont les pays en voie de développement.

L’Inde sera-t-elle le prochain pays à adopter les devises numériques ou se contentera-t-elle de tolérer leur utilisation ? Pour vous faire une idée précise du fonctionnement des cryptomonnaies et de la façon de les trader, EnBourse a créé la formation CryptoRider.

Amandine B.
- Rédactrice financière
Il y a quelques années, j'ai découvert le trading et l'univers des investissements boursiers grâce à Sylvain. Mes actifs préférés ? Les cryptomonnaies. Je suis persuadée qu'elles vont apporter de grands changements dans nos sociétés. J'ai hâte de voir tout cela et de le partager avec vous ! Grande adepte du gaming, je m'intéresse aussi énormément aux évolutions du Play to Earn.
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Commentaires
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous