Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

Le LUNA et sa blockchain Terra, une crypto à suivre de près en 2022

lune
Mis à jour le 12 Avr. 2022 à 16h56

Terra est en train de devenir LA référence dans le monde de la DeFi et des stablecoins. Alors que le marché crypto peine à digérer cette fin d’année, son token LUNA n’en finit plus de battre record sur record. Petit zoom sur ce qui pourrait être LA blockchain de demain.

Mais qu’est ce que Terra d’abord ?

L’entreprise Terraform Labs est fondée en 2018 par Daniel Shin et Do Kwon. Le premier était entrepreneur dans le commerce informatique, et le second a travaillé comme ingénieur pour Apple et Microsoft.

Le LUNA, quant à lui, est lancé à l’été 2019. Le token a mis du temps avant de décoller en ce début d’année 2021.

Mais la blockchain Terra est aussi connue pour son UST, un stablecoin adossé au dollar. Si l’UST est désormais populaire, ce que l’on sait moins c’est que l’entreprise a également développé des stablecoins adossés à d’autres monnaies fiat comme l’euro (EUT), le dollar canadien (CAT) ou le yen (JPY).

L’un des grands objectifs de la blockchain Terra est de créer de la valeur autour des stablecoins, et de développer des applications pour qu’ils soient facilement utilisables dans le monde réel.

Les stablecoins sont en effet la pierre angulaire de tout l’écosystème crypto aujourd’hui. En conséquence le positionnement de Terra sur le sujet est très malin et intéressant puisque peu d’acteurs de ce marché sont concentrés sur cette seule problématique.

Le but ultime déclaré par ses créateurs est de faire de l’UST le stablecoin inter-chaîne de référence dans le monde.

Pour se faire, le projet se veut centrer sur quelques applications décentralisées apportant une vraie valeur ajoutée. C’est le cas de CHAI, une application de paiement similaire à PayPal et très populaire en Asie et notamment en Corée du Sud.

Elles fait partie des applications décentralisées les plus utilisées dans le monde (2,6 millions d’utilisateurs) avec un réseau qui traite près de 2 milliards en volume de transactions par jour et 5 à 10% de la population locale qui l’utilise déjà.

Orienté vers le commerce électronique, CHAI correspond tout à fait à la vision de ses dirigeants qui souhaitent concentrer leurs efforts sur 3 piliers : « paiements, investissements et épargne » (Do Kwon).

En quoi son mode de fonctionnement la différencie-t-elle énormément des concurrents ?

Le LUNA fonctionne sur un consensus de proof of stake (POS), jusque là rien de bien nouveau avec une validation qui se fait par le blocage de tokens sur le réseau.

Mais là où Terra et LUNA se démarquent clairement de la concurrence c’est sur le lien étroit qui existe entre ce dernier et l’UST.

En effet, contrairement à beaucoup de stablecoins qui sont collatéralisés par des monnaies fiat directement ou par d’autres cryptos comme l’ether, l’UST est pour sa part régulé de manière algorithmique.

En clair, lorsque l’on veut acquérir un UST il faut brûler un $ de LUNA. Ce système permet d’être plus avantageux qu’un système de collatéral crypto comme le DAI par exemple, qui demande une collatéralisation plus importante pour palier à la volatilité de l’ether.

Ici il suffit de brûler pour un dollar de LUNA pour obtenir un dollar d’UST, par de ratio 1/1,25 ou 1/1,5.

Autre avantage, cette fois par rapport à des stablecoins centralisés comme l’USDT ou l’USDC, il offre par définition une plus grande décentralisation qu’un coin qui est émis par une entreprise privée.

Les deux tokens sont donc intrinsèquement liés, puisque le LUNA sert à maintenir le taux de change de l’UST par rapport au $.

De plus, ce système de brûlage a tendance à raréfier le LUNA à mesure que des stablecoins sont demandés. C’est ainsi que l’équivalent de plus de 4 milliards de $ sont partis en fumée pour la dernière mise à jour Columbus-5 il y a quelques semaines.

Notre avis sur le potentiel du LUNA

Ce phénomène de brûlage qui rend le LUNA plus rare à mesure que des stablecoins sont demandés lui octroie un pouvoir de résilience incroyable lors des phases de doute du marché crypto.

Une singularité qui pourrait donc faire penser que le LUNA adopte des caractéristiques d’un actif anti fragile, en d’autres termes les crises et la volatilité pourraient le renforcer.

On l’a d’ailleurs constaté durant ces dernières semaines au cours desquelles Bitcoin et ses camarades ont chuté de 30 à 40 % pour la majorité d’entre elles.

Dans le même temps le LUNA n’a fait que se renforcer puisqu’il a progressé de près de 80% en moins de deux mois.

Sur le plan technique la configuration est très propre puisqu’il vient de casser en quelques jours par deux fois son précédent ATH, en étant l’un des rares tokens à finir dans le vert lors du flash crack du 4 décembre.

Une progression fulgurante qui lui a permis d’entrer dans le top 10 des crypto-monnaies.

Un succès qui ne se dément pas non plus sur le secteur de la DeFi puisque le protocole Terra concentre aujourd’hui près de 8% de la TVL (Total Value Locked) de l’ensemble des blockchains avec ses 20 milliards de $.

Elle se classe ainsi 2ème derrière l’intouchable Ethereum qui comptabilise plus de 60% de l’argent bloqué sur la DeFi, mais devant la BSC de Binance.

En journalier LUNA continue de battre des records…

Cliquez pour accéder au graphique interactif

Faut-il acheter du LUNA maintenant ?

A l’heure actuelle il semble très difficile d’acheter du LUNA en mode trader puisque comme nous l’avons vu plus haut le prix ne fait que de monter et commence à être en hyperextension. Le risque de retracement semble relativement élevé.

Pour ceux qui souhaiteraient en acheter pour le holder et profiter de ses rendements DeFi pourquoi pas, si la volatilité ne vous fait pas peur.

Toutefois, il faut bien garder à l’esprit que malgré sa relative résilience, si le Bitcoin venait à réellement entrer en marché baissier long terme, le LUNA le suivrait certainement dans sa chute.

Pour terminer rappelez-vous que l’on n’investit que l’argent que l’on peut se permettre de perdre et que la diversification est reine en matière d’investissement.

Même si un token semble parti pour la lune, il ne faut jamais mettre tous ses œufs dans le même panier et bien gérer son risque.

A cet effet, si vous ressentez le besoin d’être accompagné dans vos investissements, notre salle de marché privée 100% digitale réouvre ses portes très prochainement :

Logo Elite Photo service Elite
1ÈRE SALLE DE MARCHÉS DIGITALE
POUR TRADERS INDÉPENDANTS
Je veux rejoindre l'Élite

Pour aller plus loin :
Portefeuille sécurisé en ligne de cryptomonnaies

stan53
- Rédacteur financier
Après avoir découvert la Bourse grâce à Sylvain en 2019, je suis tombé dans le terrier du lapin blanc des cryptos par suite logique. La révolution Bitcoin et l'univers des cryptos me passionnent pour le pouvoir qu'ils redonnent au peuple et la décentralisation qui supprime la mainmise monétaire des Etats.
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Commentaires
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous