Investir dans les obligations, une bonne idée ?

Investir dans les obligations, une bonne idée ?

Les actions ne sont évidemment pas les seuls instruments financiers dans lesquels vous pouvez investir, il y a par exemple les obligations…
Mais savez-vous comment cela fonctionne ? Et surtout, quels sont les avantages que vous pouvez en tirer en tant qu’investisseur particulier ?




Comment fonctionnent les obligations ?

La première chose à savoir quand on s’intéresse aux obligations, c’est un titre financier qui représente un prêt.
Lorsque vous investissez dans des obligations, vous prêtez donc de l’argent à une entreprise, pour une durée définie à l’avance, c’est ce qu’on appelle la maturité.

En échange, l’entreprise s’engage donc à vous rembourser le prêt, par tranche, ou une fois la maturité atteinte, et vous verse en plus des intérêts.
Ces intérêts, appelés « coupons obligataire », s’expriment sous la forme d’un taux, qui correspond en fait à un pourcentage de votre investissement. En général, ce taux est fixe, c’est-à-dire qu’il reste le même jusqu’à la date d’échéance, mais parfois, il peut aussi être variable et dépendre de l’inflation, ou de l’EURIBOR par exemple.

En tant qu’investisseur particulier, vous allez donc vous intéresser à plusieurs choses :

– Combien vous « payez » l’obligation?

– Quelle est la date de maturité du titre ?

– Quel pourcentage d’intérêt vous recevrez ?

– Quand le coupon vous sera-t-il versé ?

– Le taux d’intérêt est-il fixe, ou variable ? (Notez que les obligations dites « classiques » ont par définition un taux d’intérêt fixe).

Exemple des caractéristique obligataire (Boursorama):

exemple obligation

Quel est l’avantage pour l’investisseur particulier ?

L’un des principaux avantages d’investir dans les obligations est que le risque est réduit à son minimum.
En principe, les entreprises remboursent toujours leurs prêts et sauf cas extrême (ex : liquidation de la société), vous percevrez vos intérêts et serez remboursé.
L’absence (presque) totale de risque en fait donc un instrument financier de choix pour les investisseurs les plus prudents.

Mais comme c’est toujours le cas sur les marchés financiers, moins de risque = moins de rendement.
Je vous conseille donc de voir les obligations comme un produit de diversification peu risqué, plutôt que de créer un portefeuille composé uniquement de ce genre de titres financiers.
Préférez également les obligations émises par des entreprises, que des obligations d’État : si ces dernières sont souvent considérées comme encore plus sûres, leur rentabilité est encore plus faible.

Cas particulier des obligations perpétuelles :

Les obligations dites « perpétuelles » n’ont pas de date de maturité, ce qui signifie que votre investissement ne vous est jamais remboursé.

Pour compenser, le montant des coupons est bien supérieur à celui des obligations classiques.
Mais évidemment, il y a plus de risques : si vous gardez le titre plusieurs années, les conditions de versement des coupons peuvent passer de fixes, à variables.

De plus, sur le très long terme, vous ignorez de quelle façon l’entreprise évoluera.
C’est également vrai sur le court terme, mais il est plus facile d’anticiper l’avenir d’une société de 2, 3, voire 4 ans, que sur 20 ans…

À vous de bien prendre conscience de ces risques avant d’opter pour ce type d’obligation.

Les obligations, pas si mal…

Comme vous le voyez, les obligations peuvent donc être intéressantes si vous voulez diversifier votre portefeuille avec des produits moins risqués.
Plutôt que d’investir dans des obligations individuelles, vous pouvez aussi choisir d’investir dans des fonds obligataires au travers des OPCVM.

Pensez seulement à bien lire le prospectus pour connaître tous les détails de votre investissement.

Et vous ? Avez-vous déjà investi dans les obligations ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.