Investir dans le pétrole : un pari risqué…

Une fusion/acquisition peut-elle être une bonne opportunité d’investissement ?

Le pétrole se trouve parmi les matières premières les plus tradées au monde.
Mais investir dans le pétrole peut être très risqué, surtout pour les investisseurs particuliers.
Le prix du baril de pétrole dépend de nombreux facteurs qu’il vaut mieux connaître avant de risquer son capital

De quoi dépend le prix du pétrole ?

Le prix du pétrole dépend avant tout de sa qualité.
Vous ne le savez peut-être pas, mais il existe différents types de pétroles, classés dans un premier temps, selon leur viscosité :

– Léger : c’est le plus fluide de tous

– Peu visqueux

– Lourd

Une fois passée cette première étape, il faudra réaliser un nouveau classement qui dépendra cette fois-ci, de leur teneur en soufre.
Plus le produit contient de soufre et plus il devra être raffiné. Mais sans cette opération, il serait impossible d’utiliser le pétrole (ex : moteurs à combustion), ou de le commercialiser.
Et plus le raffinage est long et compliqué, plus cela coûte cher : ce qui se répercute automatiquement sur le prix du pétrole.

Mais ce n’est pas fini : la qualité de la roche qui entoure chaque puits de pétrole, la profondeur du réservoir, ou sa composition (le pétrole peut contenir de nombreux composants potentiellement nocifs, autres que le soufre), influent également sur son prix.

Comment est fixé le prix du baril ?

Une fois la première étape franchie, le pétrole est prêt à être vendu.
Ces ventes s’organisent en contrats, passés entre un État et une société pétrolifère, mais aussi, entre deux États.

Le prix du baril de pétrole brut est fixé par ces contrats et dépend :
Du prix de référence du pétrole brut : qui dépend de la qualité du pétrole, comme expliqué dans la première partie de l’article (ex : en Europe, le prix de référence est le prix du Brent)

Du pays dans lequel seront envoyés les barils : plus le pays est éloigné du lieu de fabrication des barils, plus le transport coût cher, etc.

Enfin, le prix du baril de pétrole est étroitement lié à l’atmosphère politique des pays producteurs.

L’investisseur particulier et le pétrole :

Un investisseur particulier qui décide d’investir dans le pétrole peut le faire (au moins) de 2 manières.

La première consiste à investir dans les entreprises pétrolifères au travers du marché des actions. Mais cette façon d’investir s’apparente à l’investissement classique en action, plutôt que l’investissement dans les matières premières.
La valeur des titres est moins influencée par le prix du pétrole, que par la santé financière de l’entreprise.

La deuxième solution est d’investir directement sur la fluctuation du cours du baril, de la même manière que sur l’or ou l’argent par exemple.
Le cours du pétrole étant particulièrement volatil, cette option peut rapporter beaucoup plus de profits, mais aussi…beaucoup plus de pertes.

Exemple :

cours pétroleCours du pétrole sur un an.

Investir dans le pétrole, une bonne idée ?

En général, les matières premières sont du domaine des spéculateurs et le pétrole ne fait pas exception.

Pour l’investisseur particulier, investir dans cet actif peut donc représenter un pari risqué : le potentiel de gains peut être important, mais il faut posséder une discipline à toute épreuve pour ne pas succomber à la cupidité et perdre tout son capital.

Trader le pétrole est donc plutôt fait pour les investisseurs les plus expérimentés.
Toutefois, les autres peuvent investir dans cette industrie au travers des entreprises liées à ce marché : c’est une stratégie plus « sûre » est moins dépendante des fluctuations du prix du baril.

Et vous ? Avez-vous déjà investi dans le pétrole ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.