Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

Invesco reproche à la SEC de bloquer les ETF Bitcoin

SEC et Invesco
Mis à jour le 12 Mai. 2022 à 12h55

Selon Invesco, le principal problème est l’exigence de la SEC selon laquelle un ETF ne peut détenir que des contrats à terme sur bitcoin négociés sur le Chicago Mercantile Exchange (CME).

Invesco indique que la SEC est responsable du blocage des ETF Bitcoin

L’émetteur américain de fonds négociés en bourse (ETF) Invesco a pour la première fois révélé la raison de sa décision surprise de se retirer de la course à l’introduction sur le marché d’un ETF adossé à des contrats à terme sur le bitcoin (BTC) – et tout comme son concurrent Bitwise Asset Management, l’entreprise a rejeté la faute sur les règles de la Commission américaine des valeurs mobilières et des changes (SEC).

Les contrats à terme qui doivent être détenus doivent aussi être reconduits chaque mois à leur expiration, ce qui ajoute de la complexité et des coûts à la gestion de l’ETF.

Tweet d'Invesco sur la SEC et les ETFs Bitcoin
Tweet d’Invesco sur la SEC et les ETFs Bitcoin.

« Nous avons effectué un certain nombre de simulations et le coût du roulement des contrats à terme, a produit un frein de 60 à 80 points de base » par mois soit 5 à 10% annualisé, a déclaré Anna Paglia, responsable mondiale des ETF et des stratégies indexées d’Invesco, dans un commentaire au Financial Times lundi.

Une règle difficile à mettre en place pour les gérants de fonds

Invesco avait initialement prévu d’inclure dans son ETF un mélange de contrats à terme et de swaps sur bitcoin, de bitcoin physique, d’ETF et de fonds privés investissant dans le secteur, mais la SEC ne l’a pas autorisé.

Outre les coûts associés au renouvellement des contrats à l’expiration, cependant, les règles du CME qui limitent le nombre de contrats de premier mois pouvant être détenus par une seule entité telle qu’un ETF posent également des problèmes aux émetteurs d’ETF bitcoin.

Cette règle a déjà contraint le premier ETF bitcoin, le BITO de ProShares, à s’approvisionner en contrats de novembre peu après son lancement en octobre. Et comme les contrats à terme de longue durée se négocient généralement à un prix plus élevé que le contrat actuel – un phénomène connu sur le marché à terme sous le nom de contango – les investisseurs pourraient en pâtir.

Vous vous intéressez aux ETF et au trading du Bitcoin ? Pour aller plus loin dans votre apprentissage du marché crypto et pour ne plus rater aucune opportunité, vous pouvez suivre notre formation CryptoRider :

Arnaud - Rédacteur Financier
- Rédacteur financier
Passionné d'économie et de marchés financiers, je suis passé par la banque privée à Monaco pour ensuite devenir consultant financier indépendant. Egalement investisseur en Private Equity et trader indépendant depuis 5 ans, je suis actif sur les marchés actions et produits dérivés depuis 12 ans. Depuis plusieurs années j'approfondis mes connaissances sur le marché passionnant de la blockchain et des crypto-monnaies.
Hashtags :
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Commentaires
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous