Zilliqa (ZIL)

Caractéristiques du ZIL

Le ZIL, diminutif de Zilliqa, est une devise numérique native de la blockchain du même nom : Zilliqa.

Ce jeton est un utility token. Outre son rôle de monnaie, son but premier est d’être le maillon centrale de la plateforme Zilliqa.

Ainsi, chaque détenteur de tokens a la possibilité de :

Cette cryptomonnaies sert également de récompense aux mineurs.

Notons que le ZIL est également utilisé comme carburant pour l’exécution des smart contracts.

Quelle est l’histoire du ZIL?

Lancée en 2017, le token a été créé par Amrit Kumar et Xinshu Don.

Comme beaucoup de cryptomonnaies à leurs débuts, le token a fait l’objet d’une ICO (Initial Coin Offer) qui a permis de récolter 22 millions de USD en ETH.

A son lancement, ZIL évoluait en tant que jeton ERC-20 sur la blockchain Ethereum. Elle a ensuite migré sur Zilliqa.

La blockchain Zilliqa a été conçue par Prateek Saxena, professeur de l’Université Nationale de Singapour. Elle a été mise en ligne en 2019 et son livre blanc publié 2 mois plus tard.

Zilliqa a voulu se démarquer des autres blockchains. Son fondateur a donc repensé entièrement le concept de chaine de blocs pour en faire une entité performante grâce à une architecture sharded.

Le modèle tokenomics du Tezos

Il est prévu, qu’à terme, 21 milliards de jetons seront en circulation. C’est un chiffre impressionnant qui dépasse de 1000 fois l’offre proposée par Bitcoin.

Fin 2021, plus de la moitié a été minée soit environ 12 milliards.

Comme une majorité de cryptomonnaie, le Zilliqa a recours au mécanisme de « brûlure » de jeton. Ce « burning » permet de réguler le nombre de devise en circulation mais également d’éviter un décrochage du prix du token.

Mis en place au quatrième trimestre 2020, plus de 3 millions de ZIL ont été détruits au cours des 6 premiers mois.

Quelle technologie utilise le ZIL?

ZIL utilise la technologie de sa blockchain, Zilliqa.

Cette chaine de blocs est innovante a bien des égards.

Elle est la première à fonctionner entièrement avec une architecture sharded. Le sharding, que l’on peut traduire par « fragmentation« , consiste à diviser les niveaux de minage en petites entités chacune appelée « shard« .

Chaque shard est composé de 600 noeuds. L’avantage principal est une augmentation de la rapidité d’exécution des transactions.

En effet, quand Ethereum, et ses 25 000 nœuds, ne peut traiter que 15 transactions par seconde, Zilliqa est capable d’effectuer 1218 transactions/seconde avec 1800 nœuds en fonctionnement.

Zilliqa s’arrête pas là en terme de performance puisqu’elle s’appuye également sur la pratique de tolérance aux pannes byzantines (PBFT) au sein de chaque shard. Les shards étant limités à 600 noeuds, la validation et l’enregistrement des transactions sont plus rapides que sur toutes les autres blockchains.

Zilliqa s’appuye sur un consensus PoW (Proof of Work) avec la particularité de ne l’utiliser que tous les 100 blocs uniquement. Afin de réaliser ses calculs, le PoW a besoin d’une énorme quantité d’énergie. Zilliqa réalise ainsi une réduction de sa demande en énergie et, mécaniquement, une réduction de ses frais.

Zilliqa se veut également être une blockchain flexible. Elle a introduit un nouveau langage de script propre à son utilisation : le Scilla.

Ce langage se veut plus sûre, plus réactif et plus robuste.

Grâce à ses innovations, Zilliqa a la capacité de s’étendre et s’adapter aux besoins pour offrir un service très performant, de haute sécurité, écologique… et à faibles coûts !

Comment le ZIL est-il mis à jour ?

Comme pour toute blockchain, Zilliqa a recours à des mises à jour que l’on appelle « Fork » que l’on peut traduire par « bifurcations ». Ces forks interviennent sur les nœuds, c’est à dire les différents réseaux, de la blockchain.

Il en existe 2 sortes :

Les hard forks, sont des modifications du protocole de la blockchain qui rendent incompatibles les anciennes versions.
Les soft forks sont, au contraire, des mises à jours qui restent compatibles avec les versions précédentes.

En 2021, l’annonce d’un hard fork majeur a été annoncé. C’est celui de la mise en service du pont entre le réseau Zilliqa et Ethereum.

Zilliqa une plateforme unique ?

Zilliqa est une plateforme qui se veut unique et en avance. Le token ZIL est irrémédiablement lié aux activités de sa blockchain.

Grâce à ses innovations, elle se tourne complètement vers l’avenir. Son fonctionnement contourne les blocages et les problèmes que rencontrent ses concurrentes.

Son efficience en fait une valeur sur laquelle on peut compter. Réduction des frais, performance des réseaux, rapidité d’exécutions font la particularité de la blockchain.

Aussi, elle se démarque des autres par son envie d’être écologique. Elle adapte son fonctionnement aux besoins réduisant les demandes énergétiques, notamment en utilisant le consensus PoW avec parcimonie, ce que très peu de chaines peuvent se vanter.

Avec une équipe de chercheurs chevronnés à sa tête, Zilliqa ne semble pas vouloir surfer à tout prix sur la tendance des technologies blockchain. Au contraire, elle prend le chemin de l’efficience et développe des outils innovants pour se démarquer.

Les membres de l’équipe Zilliqa

Dr Ben Livshits, PDG de Zilliqa

Le Dr Ben Livshits a pris ses fonctions en octobre 2021 succédant à Xinshu Dong. Titulaire d’un Doctorat en informatique à l’Université de Stanford, il a publié de nombreux papiers sur ses recherches dans le domaine. Il a largement influencé Internet tel que nous le connaissons aujourd’hui.
Livshits est connu pour être passé par les plus grands noms du monde comme Microsoft et Netscape. Avant de prendre les rênes de Zilliqa, il évoluait au sein de Brave où il a développé le premier système de ciblage publicitaire.

En outre, la cryptosphère ne lui est pas inconnue. Toujours chez Brave, il a travaillé sur des projets cryptographiques. Ses résultats sont significatifs puisqu’il a hissé la compagnie au sommet atteignant 40 millions d’utilisateurs dans le monde.

Avec Ben Livshits à sa tête, Zilliqa envoie un message fort : celui de passer à une étape supérieur et d’accroitre la notoriété de l’actif et sa blockchain.

 

Dr Amrit Kumar, fondateur

Le Dr Amrit Kumar est le président et directeur scientifique de Zilliqa.

Son parcours est riche puisqu’il a reçu son diplôme d’ingénieur de l’Ecole Polytechnique en France. Il a également fait parti d’une équipe de chercheurs à l’Université Nationale de Singapour.
C’est lors de son passage à Singapour qu’il a fondé Zilliqa avec l’aide de Xinshu Don.

 

 

Cours Zilliqa (ZIL) en direct - Cotation bourse Zilliqa (ZIL)

Accédez à la cotation en direct Accédez à la cotation en direct