OMG Network (OMG)

Caractéristiques de OMG Network

D’abord appelé OmiseGo Network, OMG Network est une solution de layer 2 sur Ethereum. La blockchain représente une solution de mise à l’échelle qui utilise la technologie Plasma pour arriver à ses fins.

Elle a été conçue principalement pour améliorer la scalabilité du réseau Ethereum, largement engorgé par sa popularité. Le but est en fait de faire passer les transactions par la blockchain OMG Network, avant de les redistribuer sur Ethereum sous une forme moins lourde pour la blockchain mère.

Le layer 2 est basé sur une technologie nommée Minimal Viable Plasma. C’est en fait une sorte de sidechain qui va récupérer tout un lot de transactions différentes. Le système va ensuite les regrouper pour les faire transiter vers Ethereum mais le tout réuni dans une seule transaction.

Grâce à cela l’équipe annone pouvoir diviser par 10 les frais excessifs pratiqués sur Ethereum.

Le projet est sous l’égide d’Omise, une société technologique basée en Thaïlande spécialisée dans les paiements. Bien qu’il ait été créé par une entreprise privée, le réseau OMG Network demeure une blockchain publique et open source.

Quelle est l’histoire d’OMG Network ?

Dès 2015, la société Omise cherche à comprendre comment elle pourrait utiliser et développer un réseau blockchain à son avantage. Le Omise Blockchain Lab (OBL) est alors créé dans ce sens.

Ce dernier est une sorte de laboratoire expérimental fondé pour permettre la mise en œuvre de solutions blockchains pour la société Omise.

C’est en 2017 que l’OBL finalise la création d’OmiseGo Network, le nom initial d’OMG Network. Son but : permettre une plus grande inclusion financière à travers le monde.

En juin de la même année l’ICO du réseau est lancée. La cible principale d’OMG Network reste les entreprises et les start-ups, même si la blockchain offre également ses services aux particuliers.

Les Tokenomics du projet

Le réseau OMG Network possède son propre token : le OMG. Celui-ci sert de monnaie de paiement lors des échanges sur la blockchain du même nom. C’est le carburant qui permet d’exécuter les transactions sur le réseau.

Celui-ci a été officiellement ouvert au public lors du lancement de l’ICO en juin 2017. Les acheteurs ont ainsi pu acquérir des OMG au prix de 0,325$ l’unité.

Cette levée de fonds initiale a permis au projet de récolter 25 millions de dollars.

La répartition de l’offre a été faite comme suit :

-65,1% des tokens ont été distribués aux investisseurs privés et publics.

-5% ont quant à eux été offerts plus tard par le protocole lors d’un airdrop.

-29,9%sont allés à l’équipe, dont 20% ont été bloqués dans un smart contract de réserve destiné au financement et au développement du réseau.

Au total ce sont un peu plus de 140 millions de tokens OMG qui ont été émis. La totalité d’entre eux est déjà en circulation à l’heure actuelle.

Tokenomics d'OMG Network
Tokenomics d’OMG Network

Quelle technologie utilise OMG Network ?

L’équipe annonce pouvoir faire passer Ethereum à plusieurs milliers de transactions par seconde grâce à OMG Network. Pour rappel dans sa version 1.0 Ethereum est toujours bloqué à 10-15 transactions par seconde, ce qui est vraiment négligeable quand on sait l’usage qui est fait du réseau, notamment à travers la DeFi et les NFT.

Dans la pratique, OMG Network utilise la technologie Plasma. Cette solution part d’une Dapps codée sur Ethereum, qui est ensuite répartie en plusieurs sous chaînes enfants organisées en arbres de Merkle.

La blockchain OMG Network est sécurisée par un ensemble de validateurs qui stakent leurs OMG en échange de récompenses.

Les chaînes enfants d’OMG Network sont organisées par un mécanisme de consensus de Preuve d’Autorité (PoA), qui est une forme évoluée de Proof of Stake (PoS) permettant à un nombre limité d’acteurs d’être producteurs de blocs.

Cela repose sur l’honnêteté des participants qui peuvent être exclus s’ils tentent des opérations malveillantes. Ce système de consensus offre dans le même temps une scalabilité accrue au réseau.

OMG Network, arrivé trop tôt ?

OMG Network cherche à rendre Ethereum plus accessible au grand public. Que ce soit pour les entreprises ou pour les particuliers, il semble essentiel de faire baisser les coûts du réseau et augmenter sa vitesse de traitement des transactions.

En effet, Ethereum capte une part tellement importante des flux issus de la DeFi ou des NFT qu’il semble indispensable de désengorger le réseau pour offrir une expérience plus fluide aux utilisateurs.

C’est donc un segment très intéressant sur lequel OMG Network s’est positionné. Cependant, à en juger par son usage mais aussi par le prix de son token OMG, il est possible que le réseau subisse la concurrence de plus en plus d’acteurs qui veulent se greffer à Ethereum.

En effet, lors du bullrun de 2020-2021 l’OMG n’est pas parvenu à briser son ATH, contrairement à un réseau comme Polygon qui a pris énormément de parts de marché en tant que layer 2 d’Ethereum.

Même s’il est trop tôt pour savoir si le projet réussira à gagner des parts de marché et à s’imposer, l’évolution du prix du token est souvent une variable qui ne trompe pas. Plus un système est utilisé, plus son token a tendance à être demandé et donc à s’apprécier.

Arrivé en 2017, il est possible que le réseau se soit positionné trop tôt, à une époque où la mode était aux ethereum killers et non à une plus grande interopérabilité entre les blockchains.

Membres de l’équipe

Vansa Chatikavanij

D’origine thaïlandaise, elle possède une maîtrise en sciences de la terre et de l’environnement obtenue à l’Université Columbia de New York.

Elle a occupé des postes à responsabilité dans de grandes institutions financières comme la Société Financière Internationale (IFC) ou encore le Groupe de la Banque Mondiale pendant 5 années.

Elle a fondé OMG Network en 2017, et elle l’actuelle PDG de OmiseGo.

Stephen McNamara

COO d’OmiseGo, il est le directeur des opérations de l’entreprise. C’est un ancien responsable de la stratégie R&D blockchain chez Huawei Technologies

Il a également été directeur de la technologie chez Visa

Kasima Tharnpipitchai

C’est le CTO d’OmiseGo. Diplomé de l’université du Maryland, c’est un ingénieur et un consultant très expérimenté. Il a notamment travaillé comme ingénieur logiciel pour Github.

Cours OMG Network (OMG) en direct - Cotation bourse OMG Network (OMG)

Accédez à la cotation en direct Accédez à la cotation en direct