Lisk

Caractéristiques de LISK

Lisk est une plateforme visant à servir de plateforme pour les applications décentralisées (dapps), des programmes spéciaux conçus pour fonctionner sur un réseau d’ordinateurs exécutant des logiciels partagés. Le système Lisk propose une interface complète de développement et fonctionne avec une blockchain et sa propre cryptomonnaie.

LLe projet à pour objectif de permettre aux développeurs de transférer plus rapidement des compétences pour la construction d’apps. Tout cela est possible, car il leur permet d’écrire des programmes à l’aide des langages JavaScript et Typescript. Ces deux langages sont largement utilisés dans le développement Web général.

Lisk permet aux développeurs de créer des dapps et des cryptomonnaies personnalisées via les « sidechains  » qui sont des blockchains uniques fonctionnant au sein du réseau Lisk. Ces sidechains sont liées à la blockchain Lisk et sont personnalisables pour répondre aux besoins des dapps Lisk.

Comme ces blockchains sont compatibles avec Lisk, les développeurs peuvent exploiter des ressources comme :

Quelle est l’histoire de LISK ?

Les fondateurs du projet Lisk sont Max Kordek et Olivier Beddows.

Le projet Lisk est issu d’un Fork de Crypti. Celui-ci est un projet similaire de cryptomonnaie basé sur JavaScript que Kordek et Beddows ont lancé en 2014. Mais Lisk a été fondé en 2016.

En février 2016, les fondateurs ont organisé une offre initiale de pièces (ICO) pour la cryptomonnaie de Lisk, LSK, recueillant 14 000 BTC (environ 5,6 millions de dollars) lors d’une vente aux enchères de 85 % de l’offre de jetons de Lisk.

Les 15 % restants de pièces LSK ont été distribués aux principaux développeurs et parties prenantes.

Lors d’un relancement en 2018, le projet s’est concentré sur une nouvelle stratégie de marque, de design et d’UX.

Le modèle tokenomics du LISK

La cryptomonnaie qui alimente la blockchain Lisk est le token LSK. Le LSK est nécessaire pour payer les coûts des opérations et pour voter sur les propositions de mise à jour des règles du logiciel.

Les tokens LSK s’utilisent aussi sur le réseau pour générer des nouveaux tokens, pour récompenser les mineurs ou encore pour exécuter des applications.

L’émission de LSK n’est pas limitée, elle est donc potentiellement infinie. La première année, 5 jetons LSK sont créés pour chaque bloc miné. Ensuite, le taux descend de 1LSK par bloc jusqu’à la cinquième année. Il faut 10 secondes pour émettre un bloc.

Chaque jeton LSK peut être verrouillé, ou « jalonné », pour représenter un vote. Tous les propriétaires de LSK votent ensuite pour 101 délégués actifs, qui sont responsables de la création des blocs. Chaque utilisateur qui détient des LSK pourra voter pour les délégués. Il ne peut pas y’avoir plus de 101 délégués actifs. Ces 101 délégués forgent actuellement en moyenne 10 000 Lisk par mois.

Il y a un total de 101 blocs par cycle, avec environ 10 secondes entre chaque nouveau bloc. Chaque cycle de blocs a lieu environ toutes les 16 minutes.

Pour avoir proposé et ajouté de nouveaux blocs à la blockchain Lisk, les délégués actifs reçoivent le total des frais de transaction du bloc et sa récompense (payée en cryptomonnaie LSK).

Les délégués actifs peuvent également choisir le pourcentage de LSK qu’ils reçoivent pour le distribuer aux utilisateurs qui ont voté pour eux en tant que délégué actif, ce qui incite davantage les électeurs.

Quelle technologie utilise LISK?

La principale implémentation logicielle du réseau est Lisk Core Il applique les règles du protocole, en veillant à ce que les ordinateurs qui l’exécutent soient synchronisés et fonctionnent sans problème.

Le kit de développement logiciel (SDK) Lisk est utilisé pour créer des applications décentralisées (dapps) compatibles avec Lisk Core.

Le SDK contient trois composants :

Pour sécuriser sa blockchain et maintenir la synchronisation de son réseau distribué d’ordinateurs, Lisk utilise un système de consensus appelé preuve d’enjeu déléguée (DPoS). Lisk utilise donc le consensus de Delegated Proof of Stake pour la validation des blocs.

Le DPoS s’appuie sur un système de vote en temps réel pour déterminer quels ordinateurs exécutant le logiciel peuvent créer le prochain bloc sur la blockchain Lisk. Cela signifie que toute personne possédant des LSK peut participer au fonctionnement du réseau.

Les membres de l’équipe

La Lisk Foundation est située en Suisse, à Zug, dans une ville qu’on appelle la Crypto Valley. Cette localité est ainsi appelée parce qu’elle a vu naitre de nombreuses crypto monnaies.

L’équipe derrière le projet Lisk est composée de 41 experts. On dénombre dans cet effectif 22 développeurs. Mais deux noms émergent de cette liste : Max Kordek et Olivier Beddows. Les fondateurs du projet Lisk. L’apport de ces derniers a été remarquable.

Max Kordek

Max Kordek est un entrepreneur en crypto-monnaie mondialement reconnu. À seulement 24 ans, Max a abandonné l’université et a fondé Lisk. La même année, il a fondé Lightcurve, un studio de développement de blockchain de premier plan basé à Berlin.

Olivier Beddows

Oliver Beddows est un développeur full stack avec plus de 15 ans d’expérience dans le développement d’applications de commerce électronique basées sur le Web. Il a rejoint Crypti (le prédécesseur de Lisk) début 2015 en tant que développeur d’outils, et a ensuite créé des outils tels que CryptiChain Blockchain Explorer et CryptiKit, un outil de déploiement et de gestion de nœuds.

Cours Lisk en direct - Cotation bourse Lisk

Accédez à la cotation en direct Accédez à la cotation en direct