Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

Faut-il acheter du dollar en 2021 ?

Billets dollar
Mis à jour le 22 Fév. 2022 à 17h25

Le dollar américain pourrait bien perdre de sa force en 2021. Le lancement de vaccins et une politique monétaire accommodante pèseront sur le dollar américain l’année prochaine, la monnaie risquant de chuter de 20 % selon un consensus des analystes. Quels sont les facteurs qui pourraient engendrer une telle chute ? EnBourse revient sur le dollar américain, ses forces et faiblesses et son évolution possible en 2021.

Le dollar américain montre des signes de faiblesse

Le dollar américain (USD) a baissé par rapport aux monnaies du G10 au cours des derniers mois.

Le dollar australien et le dollar néo-zélandais ont augmenté respectivement de 20 % et 14 % par rapport au billet vert au cours des six derniers mois. La livre est en hausse de 10 %, tandis que l’euro est en hausse de 8 % face au dollar.

L’indice du dollar américain – qui suit la valeur du dollar par rapport à un panier de devises – a baissé de 102,82 $ le 16 mars à 94,60 $ aujourd’hui.

A lire aussi : Faut-il s’attendre à un bullrun du Bitcoin d’ici fin 2020 ?

Lorsque les investisseurs commenceront à se tourner vers la recherche de potentiel, ils quitteront de plus en plus les États-Unis étant donné que les valorisations du S&P500 et du dollar sont élevées par rapport au reste du monde.

Le dollar a tendance à s’affaiblir lorsque la croissance mondiale se renforce.

La faiblesse du dollar est donc anticipée au premier semestre de l’année prochaine. Elle sera soutenue par la reprise de la croissance mondiale due à l’accommodement monétaire et à la disponibilité d’un vaccin COVID-19.

Le dollar pourrait aussi accentuer son affaiblissement lorsque les marchés du risque seront performants.

Cours EUR/USD

Cours de la paire de devises EUR/USD du 04/11/2020 au 30/11/2020 (UT 4h). La tendance en cours est clairement baissière pour le dollar.

D’ailleurs, il se trouve que les liquidités des banques centrales sont encore abondantes et en expansion, tandis que les dépenses budgétaires publiques de soutien devraient contribuer à la hausse de ces actifs à risque, en particulier au premier semestre de l’année 2021.

Vaccins, politique monétaire, déficits : des pressions omniprésentes

Le lancement de vaccins et une politique monétaire accommodante pèseront sur le dollar américain l’année prochaine, la monnaie risquant de chuter de 20 %.

Lorsque des vaccins viables et largement distribués arriveront sur le marché, cela pourrait catalyser la tendance baissière structurelle du dollar.

Dans ce contexte, il est possible que les pertes du dollar soient concentrées en début de période, le dollar pouvant tout de même chuter de 20 % en 2021.

En plus du déploiement potentiel des vaccins l’année prochaine, il y a la réserve fédérale, qui continuera à utiliser tous ses outils pour soutenir l’économie américaine.

La banque centrale américaine a déclaré qu’elle maintiendrait des taux bas même si les attentes en matière d’inflation augmentent, ce qui pourrait entraîner une accentuation de la courbe des rendements aux États-Unis.

Le taux d’épargne est entré en territoire négatif pour la première fois depuis la crise financière mondiale. Cela signifie qu’il y a une surabondance de dépenses, l’offre excédentaire de dollars augmentant le risque d’inflation.

En outre, le déficit des comptes courants des États-Unis a connu une détérioration record au deuxième trimestre. Le taux d’épargne national net, qui est la somme de l’épargne des particuliers, des entreprises et du secteur public, a également enregistré une baisse record au deuxième trimestre.

Le déficit des comptes courants des États-Unis s’est creusé de 52,9 % pour atteindre 170,5 milliards de dollars au deuxième trimestre, soit 3,5 % du PIB.

Billets enroulés dollar

La situation sanitaire et la conjoncture globale pourraient peser sur le dollar américain en 2021.

Si rien n’évolue, un crash deviendrait donc presque inévitable, compte tenu des « lois » de l’économie :

Faute d’épargne et de volonté de croissance, les Etats-Unis creusent leurs déficits des comptes courants pour emprunter l’épargne excédentaire, ce qui pousse toujours les monnaies à la baisse.

Le dollar n’est donc pas à l’abri d’un ajustement sévère en temps voulu.

Vers une véritable crise du billet vert ?

Un scénario cauchemardesque pourrait se dérouler pour le dollar américain.

Le déficit croissant des comptes courants et la baisse du taux d’épargne nationale nette sont les deux principaux facteurs qui pousseront le dollar à la baisse.

Le dollar a déjà baissé par rapport à la plupart des grandes devises au cours des six derniers mois et de nombreux analystes prédisent encore une forte perte de valeur.

Généralement, le dollar augmente dans deux cas : lorsque le risque est écarté ou lorsque les États-Unis sont en tête de la reprise mondiale. Cela ne sera manifestement pas le cas de sitôt.

Les choses se présentent donc assez mal pour le dollar. Et plus la pandémie de coronavirus se poursuivra, plus il est probable que son statut de monnaie de réserve mondiale sera terni.

La vulnérabilité persistante et les causes économiques et sanitaires globales de la baisse initiale sont les deux principaux facteurs dont l’évolution devra être suivie de près pour déterminer l’avenir plus ou moins inquiétant du billet vert.

Pour aller plus loin :
Pourquoi l’euro se renforce après la crise ?

Arnaud - Rédacteur Financier
- Rédacteur financier
Passionné d'économie et de marchés financiers, je suis passé par la banque privée à Monaco pour ensuite devenir consultant financier indépendant. Egalement investisseur en Private Equity et trader indépendant depuis 5 ans, je suis actif sur les marchés actions et produits dérivés depuis 12 ans. Depuis plusieurs années j'approfondis mes connaissances sur le marché passionnant de la blockchain et des crypto-monnaies.
Hashtags :
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Commentaires
2 COMMENTAIRES
Trier par :
Trier par :
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
JeanAigle
15 décembre 2020 14:15

Bonjour
Je suis novice et je fais mes premiers pas le trading
j’ai suivi des formations maintenant sur quel pourrais je faire des achats avec ma carte Visa ou Master card

Sylvain March - Fondateur
16 décembre 2020 11:56

Salut, en effet, je vois que tu as les formations du pack de démarrage.
Si tu les as suivi, tu as forcément la réponse à ta question 😉
Pour passer un ordre de bourse, il te faut un courtier (c’est expliqué dans la formation Starter Trading). Si tu n’as pas encore de courtier, tu peux demander conseil sur ce fil de discussion du forum :

👉 https://www.en-bourse.fr/forum/

En attendant, je t’invite à regarder à nouveau les formations que tu as. Il me semble que tu as loupé des informations très importantes 😉