Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

Effondrement de Celsius Network, la DeFi en danger

Homme paniqué derrière son PC
Mis à jour le 04 Juil. 2022 à 9h47

Avec l’effondrement de l’écosystème Terra et le bear market engagé sur les cryptomonnaies la plateforme Celsius Network semble être en très grand danger. Sa faillite pourrait porter un coup très sérieux à tout l’écosystème DeFi.

Revenons ensemble sur les tenants et aboutissants de ce qui pourrait générer un nouveau cataclysme dans la cryptosphère.

Qu’est-ce que Celsius Network ?

Celsius Network est une plateforme web et mobile qui permet d’accéder à des services de prêts (lending), d’emprunt (borrowing) ou d’épargne (earning). De plus, elle permet aussi d’acheter des cryptos et de les swaper.

En somme, sa proposition de valeur repose sur le fait d’offrir des rendements liés à la DeFi à ses clients, sans que ceux-ci aient à connaître cet écosystème. Cela leur permet potentiellement de profiter des rendements de la DeFi sans craindre de faire des erreurs techniques, faciles à faire, et irréversibles.

La plateforme avait le vent en poupe jusqu’à récemment puisqu’elle proposait des rendements à presque 20%. Dans un monde où l’inflation tend à devenir galopante et où le taux du livret A est à 1%, pas étonnant que Celsius ait séduit autant de monde.

Un succès qui l’a vu dépassé le million de clients en 2022 avec plus de 3 milliards de $ sous gestion. Devant ce succès grandissant la plateforme a même lancé son propre token en 2018 : le CEL.

Celui-ci permet des bonus de rendement ou des réductions sur les frais, à l’image de ce que font la plupart des exchanges avec leurs tokens natifs.

Cependant, ces rendements « magiques » ne sont pas obtenus sans risques et comme nous allons le voir, à la moindre étincelle le tout pourrait partir en fumée.

Celsius Network : avis de tempête sur la DeFi

La pression sur Celsius crypto a commencé à se faire sentir depuis l’effondrement de l’écosystème Terra. En effet, avant d’imploser la blockchain Terra était certainement la blockchain la plus attractive de la DeFi.

Avec son protocole Anchor qui rémunérait les stablecoins entre 15% et 20%, nombre de particuliers et de plateformes centralisées étaient exposés à Terra.

C’était notamment le cas de Celsius qui aurait encaissé de lourdes pertes suite à l’effondrement de Terra. Très vite, la rumeur s’est répandue dans la cryptosphère sur une possible insolvabilité de Celsius Network.

Pour ne rien arranger Celsius détiendraient pour ses clients des positions sur Ether qui ne seraient liquide qu’à hauteur de 27% . En d’autres termes près de 3/4 des ethers détenus par Celsius ne seraient pas récupérables rapidement par ses clients.

En effet, le reste serait verrouillé dans des smart contracts en vue d’obtenir des stETH.

Les stETH sont des « copies » d’ethers émis par la plateforme Lido. Ils permettent d’obtenir un rendement autour de 4% récupéré grâce aux ethers bloqués en vue du passage à Ethereum 2.0. Mais ce n’est pas tout : ce « liquid staking » comme on l’appelle permet aussi d’obtenir des rendements additionnels.

En les utilisant dans des protocoles DeFi sous forme de prêt ou pour fournir de la liquidité, ils offrent un montage financier encore plus lucratif.

Le gros problème c’est que ces stETH ne seront pas déblocables tant que Ethereum 2.0 ne sera pas en état de fonctionnement. Or, la nouvelle version d’Ethereum ne devrait pas être mise en place avant septembre 2022 dans le meilleur des cas (en rappelant que la date est repoussée depuis des années).

Cela pose donc de gros soucis au niveau liquidité et des retraits de fonds. Celsius ne peut pas récupérer les ethers bloqués et les pools de liquidité ne peuvent pas absorber de potentielles ventes massives de stETH.

Pool de liquidité Eth/stETH
La pool de liquidité ETH/stETH sur Curve est très déséquilibrée : elle renferme tout juste 110 000 ETH pour plus de 480 000stETH

De plus Celsius serait obligé de vendre à perte ses stETH puisque celui-ci a commencé à depeg de l’ETH à cause de ce phénomène précité.

L’angoisse des utilisateurs a été amplifiée en ce début de semaine quand la plateforme a annoncé suspendre les retraits et les swaps pour le moment. Le CEL a d’ailleurs perdu 75% de sa valeur dans les minutes qui ont suivi l’annonce.

Quel avenir pour Celsius crypto ?

Celsius Network est dans la tourmente, mais elle n’est pas la seule et beaucoup d’autres fonds et plateforme CeFi (Finance Centralisée) ont accusé des pertes abyssales depuis l’affaire Terra.

Ces mastodontes, bien qu’ils n’aient pas tous communiqué sur leurs déboires, ont été obligé de vendre massivement certaines de leurs positions et ils ont par la même accentué la chute du marché crypto que l’on vit depuis plusieurs semaines.

Cette chute alimente elle-même les liquidations en cascade sur les protocoles DeFi qui voient leur collatéral de prêt baisser drastiquement.

Ainsi, le protocole Aave pourrait connaître un épisode de liquidations de plus de 200 millions de $ si l’Ether continuait à baisser et venait à s’enfoncer sous les 1000$.

Cependant, si le prix de l’Ether venait à baisser trop brutalement, cela pourrait dissuader les liquidateurs d’opérer leur tâche. Pour rappel : un liquidateur rachète une position sur le point d’être sous collatéralisée avec une remise de 5% sur son rachat. Or, si la baisse était trop violente, cette ristourne pourrait se révéler insuffisante pour être intéressante.

Ce serait alors les protocoles de DeFi eux-mêmes qui seraient mis en difficulté puisque des prêts deviendraient sous collatéralisés. Certains protocoles ont déjà annoncé avoir du cash en réserve pour sauver leur plateforme. C’est le cas d’Aave qui serait prêt à injecter 150 millions de $ en cas de stress test.

Pour l’entreprise Celsius elle-même l’avenir n’est pas très radieux. D’ailleurs, seulement quelques heures après l’annonce du blocage des fonds sur Celsius, c’est son principal concurrent Nexo qui s’est fendu d’un tweet pour proposer un rachat des actifs bloqués. La plateforme n’a pour le moment pas donné suite.

Tweet de Nexo
Le tweet de Nexo concernant un rachat de Celsius

Elle vient d’ailleurs d’engager le cabinet d’avocats Akin Gump Strauss Hauer & Feld, réputé pour être spécialiste des restructurations financières d’entreprise.

Si Celsius Network venait à tomber, elle entraînerait certainement une partie de l’écosystème dans sa chute et une foule de particuliers ne reverraient sûrement jamais leurs fonds.

Les cryptos sont un environnement lucratif mais aussi très dangereux quand on ne sait pas où on met les pieds. Si vous voulez être accompagné dans votre apprentissage, rejoignez-nous dans notre formation dédiée à la cryptosphère :

stan53
- Rédacteur financier
Après avoir découvert la Bourse grâce à Sylvain en 2019, je suis tombé dans le terrier du lapin blanc des cryptos par suite logique. La révolution Bitcoin et l'univers des cryptos me passionnent pour le pouvoir qu'ils redonnent au peuple et la décentralisation qui supprime la mainmise monétaire des Etats.
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Commentaires
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous