Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Stock Split – Fractionnement d’actions

Le fractionnement ou la division d’actions – Stock Split en anglais – consiste à multiplier le nombre d’actions d’une société en divisant les actions déjà émises.

La conséquence de cette opération est une plus grande liquidité de l’action.

Par suite, le cours de l’action sera divisé dans la même mesure. C’est pourquoi la capitalisation, c’est-à-dire le prix de l’action multiplié par le nombre d’actions émises, demeure inchangée.

Sommaire :

Split

Procédé du fractionnement d’actions

La division d’actions s’exprime en un ratio. Un ratio de 5 pour 1 signifie que chaque action déjà émise sera divisée en 5 actions. En conséquence, le cours de cette action sera lui aussi divisé par 5.

Les ratios les plus usités sont le 2 pour 1 et le 3 pour 1.

Le plus souvent, l’historique des prix est également ajusté, notamment afin de faciliter l’analyse technique de long terme.

Ainsi, si une action s’échangeait à 500 $ au 1er janvier 2000 et que la société procède par la suite à un fractionnement d’actions, le cours historique de ce jour apparaîtra alors comme étant de 100 $.

Le fractionnement d’action est tout particulièrement intéressant pour les petits porteurs. Ces derniers peuvent en effet rechigner à l’idée d’acheter une action de 1000 $. Les dirigeants des sociétés cotées en bourse en ont conscience, c’est pourquoi ils procèdent à un fractionnement d’actions.

Cette opération permet donc d’attirer une demande supplémentaire pour une action ; cela, toutes choses égales par ailleurs, permettra d’en augmenter le cours.

L’opération inverse consiste en la fusion d’action – reverse stock split. Une société peut procéder à cette opération notamment pour des raisons réglementaires, par exemple afin que le prix de son action ne descende pas en deçà d’un seuil fixé par la place boursière.

Le fractionnement d’actions est principalement pratiqué par les sociétés dont le cours de l’action a substantiellement augmenté, de sorte qu’une seule action est devenue trop chère pour certains investisseurs, en particulier les petits porteurs.

Quoique le nombre d’actions s’en trouve augmenté, aucune dilution de participation n’a lieu, et la capitalisation demeure inchangée par ce procédé.

En somme, un fractionnement d’action rend plus abordable une action et améliore du même coup la liquidité de ce titre sur les marchés financiers.

Exemple de fractionnement d’actions

Durant l’été 2020, plus exactement le 31 août, deux grandes capitalisations boursières, Tesla et Apple, ont procédé à un fractionnement d’actions.

En effet, à la suite de la crise de la Covid-19, ces deux titres se sont littéralement envolés, Tesla dépassant les 2 000 € et Apple les 500 $.

En Bourse vous avez alors présenté cette actualité financière :

« Stock split » pour Apple & Tesla : des actions enfin à un prix abordable ?

Pa ailleurs, le titre d’Apple avait déjà fait l’objet d’un fractionnement au cours de l’année 2014, avec un ratio notable de 7 à 1.

Justification du fractionnement d’actions

La principale justification d’un fractionnement d’actions est le prix d’une action, jugé trop élevé, en particulier pour les investisseurs particuliers.

Le fractionnement d’actions permet donc d’attirer des actionnaires potentiels, ce qui toute chose égale par ailleurs, participe à la demande, donc à la hausse du cours de l’action.

La seconde raison tient à la plus grande liquidité qu’offre un plus grand nombre d’actions. Cette liquidité accrue favorise les opérations d’achat et de vente des négociants. Plus encore, elle permet de diminuer l’impact de leurs opérations sur le cours du titre en question.

En théorie, toute chose égale par ailleurs, le fractionnement d’actions n’implique pas de variations de prix. Dans la pratique cependant, le fractionnement d’actions est jugé comme un signe favorable par les investisseurs et les tradeurs, de sorte qu’il arrive souvent que le titre gagne en valeur après un fractionnement d’actions.

Ces derniers constatent que la division en actions a été rendue nécessaire par une croissance exceptionnelle et ils estiment par conséquent que cette tendance se maintiendra par la suite, d’où une demande supplémentaire et une hausse du prix de l’action.

Toutefois, dans la majorité des cas, cette hausse n’est qu’un effet engouement relativement éphémère.

D’ordinaire, l’opération de division des actions se justifie sur la base d’une comparaison intra-sectorielle. Il importe en effet qu’une action ne soit pas perçue comme relativement trop chère vis-à-vis de ses concurrentes directs.

La fusion d’actions

La fusion d’actions est l’opération inverse du fractionnement d’actions.

Par suite de cette opération, le nombre d’actions en circulation s’en trouve, non plus multiplié, mais divisé par le ratio de fusion. Par exemple 1 pour 2 ou 1 pour 3.

Bien entendu, la liquidité de l’action s’en trouve amoindrie dans la même mesure.

Le plus souvent, les sociétés côtés procèdent à cette opération afin de rester cotées sur une place boursière lorsque cette dernière exige que le prix de l’action ne descende pas en deçà d’un seuil qu’elle fixe au préalable.

La fusion d’actions peut également être justifiée afin d’attirer des investisseurs qu’un prix trop bas rebuterait parce qu’ils le percevraient comme la conséquence d’une mauvaise affaire.