Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Débutants : évitez le scalping !

19 juin 2014 / Sylvain March / Dernière mise à jour : 24 juin 2020 scalping

Si vous tradez sur le forex, le scalping peut sembler très séduisant : il permet de prendre un nombre considérable de positions en une journée, et celles-ci ne sont ouvertes que quelques secondes, ou quelques minutes.
En théorie, cela vous permet de générer plein de petits gains, tout en perdant très peu d’argent dans le pire des cas.

Naturellement, on se dit que c’est un excellent entraînement de débutant : eh bien non, pas du tout.
C’est au contraire le meilleur moyen de vous démoraliser…

Quels inconvénients pour le scalping ?

Le premier problème qui se pose avec le scalping quand on est débutant, c’est la rapidité des prises de position.
On ouvre des trades que l’on referme aussitôt (ou presque). Les positions ne durent que de quelques secondes à quelques minutes, ce qui peut générer un stress extrême si vous manquez d’expérience.

Exemple :

scalping sur 2 h
En seulement 2 heures de temps, il peut y avoir près d’une dizaine de positions potentielles en scalping…

2h sur H1
Alors que sur H1, cela ne représente que deux chandeliers !

Autre inconvénient, le scalping demande une très grande disponibilité.
Pas question de quitter l’écran des yeux quand il faut ouvrir ou fermer les positions au moindre mouvement du prix.
De plus, n’oubliez pas que vous payez une commission à chaque fois au courtier : si vous choisissez des paires de devises avec un spread élevé, vous risquez de voir votre capital diminuer uniquement à cause des frais.

Enfin, au niveau psychologique, le scalping est très difficile à assumer. Vous risquez de devoir faire face à plusieurs séries de trades perdants, et de rapidement vous décourager. Au lieu de vous entraîner tranquillement, vous paniquez et finissez par vous décourager.
Si vous n’êtes pas concentré à 100 % parce que vous êtes énervé ou découragé, vous obtiendrez encore plus de mauvais résultats, ce qui est évidemment le contraire du but recherché.

Si malgré tout vous êtes attiré par le scalping :

…vous devrez veiller à plusieurs choses pour éviter tant que possible d’être stressé.
Commencez déjà par chercher des paires de devises dont le spread est minime : évitez de préférence les paires trop exotiques, au risque de payer encore plus de frais.

Une fois que vous avez choisi une paire, entraînez-vous d’abord en démo. Concentrez-vous sur une seule paire au début. Les mouvements sont bien trop rapides pour scalper sur plusieurs paires en même temps, surtout si vous n’avez pas l’habitude.
Repérez aussi les heures pendant lesquelles il y a le plus de mouvement pour trader le mieux possible, mais attention : en temps normal, il est préférable d’éviter les news. C’est d’autant plus vrai en scalping.

Quoi qu’il en soit, n’oubliez jamais de placer vos stop : ce n’est pas parce que vos positions sont ouvertes peu de temps, que vous devez vous en dispenser.
Et enfin, observez aveuglément votre plan de money management. Le nombre de trades est trop élevé pour vous permettre de perdre plus que ce que vous ne prévoyez.

Dans tous les cas, préparerez-vous à dominer votre stress et restez plus que jamais concentré. Mais le meilleur moyen d’éviter tout cela est encore de trader sur des unités de temps supérieures.
Vous pourrez ainsi procéder à une analyse complète efficace du prix et prendre position dans le calme, même si vous devrez parfois vous armer de patience pour attendre un seul signal d’entrée…

Et vous ? Avez-vous déjà essayé de faire du scalping ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.

6 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
Christelle9
3 mars 2017 12:25

Personnellement, plutôt que du véritable scalping sur quelques pips, je fais du très court terme de quelques minutes le plus souvent, parfois de quelques secondes ou d’un quart-d’heure. Il m’est arrivé, très rarement, de tenir des positions presque une heure. Je ne quitte pas des yeux le graphiques plus de quelques secondes d’affilés, parfois je le fixe en permanence si les mouvements sont rapides. Je trade surtout le Ger 30.

regis9
13 février 2017 04:17

En scalping, en général, les gens vont enchaîner 5 positions Gagnantes entre 1 et 3 points, le plus souvent avec du levier et puis prendre une grosse perte de 50 points juste derrière avec un gros levier et effacer les gains de plusieurs jours voire semaines … Pour moi, au contraire, il vaut mieux tenter de faire des gains de 25 à 50 points avec moins de levier voire sans levier et quitte à rester longtemps en position…
Mais le plus dur en bourse, c’est gérer une position gagnante c’est pourquoi perso, quand je suis en position, le plus souvent, je coupe les écrans (avec stop et tp bien-sûr) et je laisse faire le marché ….

Ben de Bourse Ensemble
1 juillet 2014 18:43

Salut Sylvain,

Là où le scalping peut paraitre très attirant c’est: pourquoi attendre des journées, des semaines, voire des mois ou des années pour savoir si on a ouvert un bon trade ou un mauvais. Mais c’est au final une très mauvaise façon d’aborder le problème. Il vaut beaucoup mieux tester sa méthode en démo, avec des backtests, des screeners, d’autres échelles de temps plus importantes plutôt que de vouloir entrer et sortir tout le temps pour tester et aller chercher des gains infimes…

Plus les opérations sont fréquentes, plus elles demandent du temps à opérer, augmentent le niveau de stress… et enrichissent le courtier sur notre dos.

Ben

Pierre
19 juin 2014 17:26

Salut Sylvain,

Et toi tu as pratiqué le scalping ? Ou tu es toujours resté sur des UT supérieures ?

J’ai suivi il y a quelques temps une formation de scalping (que j’ai trouvée très sérieuse, par un quebequois que tu dois connaitre de nom) afin de savoir de quoi il retournait. Je confirme que c’est épuisant. Et encore, ce système se focalise sur un seul instrument, à des heures bien précises. Peu tiennent la démo (obligatoire avec cette formation, gage d’ailleurs de sérieux) sur 6 mois / un an. Il faut une rigueur sans faille, qui est plutôt la qualité d’un vieux trader que d’un débutant.

Le plus difficile à mon sens, dans toutes les formations de scalping dont j’ai entendu parler, est le risk/reward défavorable qui oblige à un fort taux de réussite juste pour un breakeven. Cela fait quelques mois que je suis en démo, et de ce que je peux inférer, j’en ai bien pour encore 6 mois avant même de passer en réel, si jamais je le fais car je ne suis pas persuadé que le rythme que cela impose me convienne.

Bref, tout à fait d’accord : débutant (comme moi) = démo OBLIGATOIRE (et longtemps). Si la bourse est la façon la plus difficile de gagner de l’argent facile, alors c’est encore plus vrai pour le scalping 🙂

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION