De quelle façon un trader peut-il faire face à un Black Swan ?

De quelle façon un trader peut-il faire face à un Black Swan ?

Avez-vous déjà entendu le terme « Black Swan » (et je ne parle pas du film)? Il s’agit d’un évènement imprévisible qui a un impact colossal (ici, sur les marchés boursiers).
Comment un trader peut-il faire face à ce genre de situation ? Vous allez voir que c’est avant tout une question de prévention…




La théorie du Cygne Noir, en bref :

Imaginons que vous vous promenez au bord d’un lac et que vous ne voyez que des cygnes blancs. Vous revenez le lendemain, le surlendemain, les mois suivants, etc. et vous ne voyez toujours que des cygnes blancs.
Votre cerveau aura vite fait d’en tirer la conclusion suivante : puisque vous ne voyez que des cygnes blancs depuis très longtemps, tous les cygnes doivent donc être blancs.

Vous vous basez sur l’information disponible pour en faire une vérité absolue. Je vous en parlais d’ailleurs il y a quelque temps dans un article dédié au biais de disponibilité.
Plus le temps passe et plus vous vous « accrochez » à cette idée. Et plus vous vous accrochez à cette idée et plus l’apparition soudaine d’un cygne noir aura d’impact sur vous.

C’est exactement ce qui se passe sur les marchés boursiers : les opérateurs sont tellement persuadés de pouvoir anticiper les mouvements du marché (et le temps qui passe les renforce dans leur idée), qu’au moindre évènement hors du commun, c’est la grande panique.

Ce qui pourrait être au départ une simple baisse des prix due à un évènement particulier se transforme en krach boursier à cause de cette réaction purement psychologique des opérateurs.

Comment devez-vous faire face à un Black Swan ?

S’il y a bien deux choses que vous devez retenir à propos des Black Swans, c’est que :

Un BS est imprévisible

– À moins d’être voyant, vous ne pouvez pas prévoir l’imprévisible

Cela dit, ces évènements arrivent de temps en temps, même s’ils sont assez rares. C’est un fait. Mais on ne peut jamais savoir quand.

Sortir indemne d’un Black Swan sera donc assez difficile, mais vous pouvez faire un peu de prévention.

Voici au moins 3 astuces que vous pouvez mettre en pratique dès aujourd’hui :

1) Choisissez un courtier qui propose les stops garantis et/ou, le recouvrement des soldes négatifs.
Car oui, il se peut qu’après un évènement de type Black Swan, votre stop loss classique n’ait pas pu fonctionner correctement. Votre position est donc clôturée bien au-delà du niveau espéré.

Compter sur l’une des deux options peut vous aider à « limiter la casse ».

2) Répartissez votre capital chez différents courtiers :
Cela peut sembler contre-intuitif, mais en cas de Black Swan, certains courtiers réagiront mieux que d’autres. Ce qui peut vous permettre de perdre moins d’argent si votre capital est réparti.

3) Retirez régulièrement vos profits : votre argent ne peut être mieux protégé que sur votre compte en banque. Le capital exposé au risque chez votre (vos) courtier(s) est donc plus petit.

Exemple de Black Swan : la chute de l’Euro face au Franc suisse

Dans la Trading Room de février, je vous parlais en détail de la BNS qui avait subitement décidé de retirer son taux plancher.

La chute observée sur la paire de devises ce jour-là est un exemple typique de Black Swan. Imprévisible et ayant un impact très important.

Mais ne soyez pas effrayé : même dans une telle situation, un trader qui sait s’adapter peut d’une manière ou d’une autre finir par gagner de l’argent.
Un krach de ce type peut même représenter une excellente opportunité pour investir.

Enfin, je vous ai parlé du forex, mais j’ai oublié de mentionner que si vous possédez un portefeuille rentier, il existe aussi des techniques pour vous protéger de ce genre d’évènement.

N’hésitez pas à les utiliser.

Votre capital a-t-il déjà subi un Black Swan ?
N’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.