Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

7 conseils pour devenir Trader à temps plein : entretien privé avec un lecteur

27 juin 2013 / Sylvain March / Dernière mise à jour : 8 juin 2020

Paulo, un lecteur du blog, m’a contacté la semaine dernière, car il souhaite devenir trader à temps plein.
Voici la publication (avec son accord) des conseils que je lui ai donnés :

1) Comment est organisée ta journée de travail ? Quelles sont les tâches effectuées et combien de temps en % est consacré à chacune d’entre elles ?

Ma journée est organisée pour moitié sur mon activité de trading compte propre et moitié de blogueur/formateur.
Concernant la première, celle qui vous intéresse, je me mets au courant le matin de 8h à 9h et installe mes setups graphiques pour la matinée, avec des alertes sonores, sur 5 à 10 valeurs de mon choix (Forex et CFD).
À midi je reprends 1h pour faire un point et réajuster si nécessaire, et ouvrir de nouvelles positions si certaines ont clôturé (TP ou stop).

Enfin le soir je reprends une dernière heure (16h-17h) pour réajuster et clôturer si besoin.

À noter que ce rythme est possible uniquement sur des TF supérieures ou égales à 1h, en dessous il faut être en surveillance permanente.

2) Quels sont les outils utilisés ? De quoi a-t-on besoin en terme de matériel et en terme d’information ? Où trouver l’information ?

Chez moi, j’ai un bureau aménagé, propre, et au calme pour gérer mon activité.
je travaille sur un PC bi-écran 24 pouces (j’ai eu jusqu’à 5 écrans, mais ça ne fait que distraire) avec un onduleur d’une autonomie d’une heure.
Le modem est branché sur l’onduleur aussi (panne de courant ne veut pas dire panne sur câble téléphonique).

Mes sources d’information sont volontairement limitées. Un lecteur RSS pas trop chargé, un calendrier économique, et mon logiciel maison Webtrader.
Si je passais mon temps sur les journaux financiers, je perdrais du temps et de la concentration.

3) Quelles sont les contraintes du métier ? Quels sont les horaires de travail ? À quelles principales charges physiques et mentales est-on soumis, comme le stress par exemple ?

Les contraintes du métier sont celles qu’on s’impose. J’ai passé des années à m’abrutir 15 heures par jour sur les écrans, mes résultats n’étaient pas meilleurs.
L’important est de définir ses marchés, ses objectifs, et s’organiser en conséquence.
Le plus difficile est la mise en place d’une routine efficace et qui nous correspond, cela peut prendre plusieurs mois.

Concernant le stress, c’est aussi celui que l’on s’impose. Si vous avez 100 000€ de K, et que vous prenez des positions 500 000, vous allez vous infliger un stress énorme (et un risque tout autant).
Bien gérer son risque et son exposition, limite drastiquement le stress direct.
Concernant le stress indirect (question philosophique, « est-ce que je vais y arriver », etc.) la méditation, le sport, et une vie extérieure équilibrée sont essentiels.

4) Quelles sont les relations qu’offre le métier ?

Les relations avec les gens ? Ça dépend si vous extériorisez l’activité ou non.
Pendant longtemps je ne l’ai pas fait, puis j’en ai ressenti le besoin.

D’où la création du blog, mais j’écris aussi quelques papiers pour des journaux économiques, et j’ai quelques amis analystes financiers et traders.

Si vous avez besoin de contact humain, vous pouvez échanger sur les forums (à petite dose) ou sur Twitter (idem) et vous vous ferez des contacts avec le temps.
Mais gardez en tête que trader est un métier solitaire, et lorsque viendra le temps d’appuyer sur la détente, vous serez seul face à votre décision.

5) Quelles sont les qualités essentielles pour réussir dans ce métier ? Quelles sont les principales aptitudes exigées pour ce métier ?

Régularité, discipline, prudence, feront bien plus de merveilles que le talent inné ou une intelligence supérieure.
Trouvez une technique qui marche, qui vous convient, et qui doit être (relativement) simple.
Appliquez-la avec régularité qu’il pleuve ou qu’il fasse beau.

Voilà, c’est tout bête, mais 95% des gens n’en sont pas capables :
dès 2-3 trades perdus, ils se mettent à se tortiller sur leur chaise et commencent à regarder une autre stratégie.

6) Quelles sont les principales exigences en matière de formation et d’expérience pour exercer ce métier ?

En banque, il faudra un diplôme de finance de marché.
Chez les courtiers, il y a un peu plus de méritocratie, et si vous arrivez avec un bon track record on vous recevra.
En solo, il faut absolument comprendre comment la machine fonctionne, et c’est ce que j’enseigne dans mes formations, mais une fois que c’est fait, seule une pratique assidue fera la différence :
tester, noter, tester, noter.

7) Combien de temps faut-il pour devenir trader indépendant ?

Apprendre les mécanismes est assez rapide, si on y consacre un temps plein, en 3 à 6 mois l’essentiel est intégré.
Après il faut digérer et appliquer correctement. Fixez-vous une limite pour réussir, 1 an par exemple, et faites le point à ce moment-là.

Avez-vous d’autres questions à me poser sur le métier de trader ?
Posez les moi en commentaires en dessous !

Bons trades,

Sylvain March.

20 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
paul11
2 juillet 2016 16:23

salut moi je voudrais commence a trader chez moi j’aimerai avoir des petits conseils de vous. merci.

Sisterse Jean
10 janvier 2016 20:41

Bonsoir,
je suis dans une école d’ingénieur et souhaite devenir trader.
J’ai toujours été fasciné par la finance et je suis très matheux. Ce qui me bloque dans le métier de trader en salle sont les journées de travail fastidieuses … Avez-vous une vie à côté ou bien même des vacances ou encore des week-end ?
Cordialement.

Olivier
13 février 2014 00:00

bonjour Mr March ,
je viens de télécharger les vidéo de formation je les trouve très bien expliquer , je revisionne un peut lorsque j’ai des difficulté en chemin 🙁
comment trouve t-on sont UT en fonction de sont emploi du temps ?
si ont est disponible le midi et le soir.
que me conseiller-vous !

concernant les option binaire je pense comme vous que c’est de l’arnaque pur et simple bon pour les particulier qui ne veulent pas se fatiguer et attiré par l’appât du gain mirobolant qu’on leur présente comme du pain bénit

2 choix : up ou down)trop simpliste pour les marché boursier qui obéisse a certaine règles! et il n’y a pas de stop loss donc on perd forcement !
merci

bruno
11 février 2014 11:42

Bonjour Sylvain,

je suis inscrit depuis peu et je viens d’acheter ton premier livre car malgré 2 ans de trading journalier je fais encore partie de ceux qui gesticulent sur leur siège après 2 ou 3 trades perdus!!!!!
le plus difficile pour moi est la gestion du stress et je vais essayer d’adopter tes 10 conseils!!!
pour ma part je travaille sur le forex avec MT4 mais j’ai une préférence pour les options binaires T15 ou T30.
En tout cas merci pour tes actions, conseils et la simplicité de tes cours.
Cordialement

jacky
6 août 2013 14:17

Bonsoir ,d’abord merci pour le partage .
J’aurais une question: vous parlez de trading hebdomadaire ,je suppose que vous ne parlez pas de trader sur UT hebdo en UT de suivit de tendance ?plutôt de léquivalent de l’intra week ??

Charles
9 juillet 2013 23:16

Bonjour Sylvain,

Tu dis dans cet article :

Concernant la première, celle qui vous intéresse, je me mets au courant le matin de 8h à 9h et installe mes setups graphiques pour la matinée, avec des alertes sonores, sur 5 à 10 valeurs de mon choix (Forex et CFD ).

Comment fais-tu pour installer tes alertes sonores ? Tu travailles sur MT4, et je n’ai pas trouvé comment les mettre en place sur ce logiciel 🙁

Merci d’avance,

Charles

Charles
14 juillet 2013 00:47

Parfait, merci beaucoup 😉

Justin Imaglio
9 juillet 2013 15:24

Salut Sylvain,

Quelle différence y a t il entre un trader indépendant et un trader particulier? Les leçons que tu donnes pour devenir trader indépendant sont elles à des fins professionnelles ou juste pour être en capacité de trader chez soi à partir de son propre argent?

merci,

Justin

Ben de Bourse Ensemble
1 juillet 2013 18:05

Salut à tous,

Trader à temps plein avec « seulement » 50k€ n’est certainement pas suffisant. Qu’est-ce que tu en penses Sylvain? Ça signifie que dès le départ, la répartition des fonds chez plusieurs broker s’impose.

Par conséquent, avant de vouloir trader à temps plein avec un assez gros compte, il faut absolument commencer à temps partiel avec du trading hebdomadaire ou fin de journée, avec un petit compte pour apprendre et se faire la main. Une fois que tous les éléments de bases sont bien assimilés et qu’on a trouvé une stratégie de trading qui nous convient, alors on peut essayer de basculer sur de l’intra-day.

Pour moi, un débutant qui démarre en bourse avec du day-trading et un capital de plusieurs dizaines voire centaines de millier d’euros va tout cramer illico presto.

Ben

Flo
27 juin 2013 17:38

Bonjour Sylvain,

J’aurai une question, tu as parlé de gestion de risque et d’exposition. Personnellement, je pense que cette gestion est aussi applicable pour le choix du broker, ainsi je voulais savoir quelle est, selon toi, la somme optimale à laisser chez un broker. Je prends l’exemple d’Oanda chez qui je compte ouvrir un compte afin d’exercer une activité de trading à plein temps d’ici quelques semaines. J’ai lu la chose suivante :

« Mes fonds sont-ils en sécurité ?

Vos fonds sont détenus sur un ou plusieurs « comptes séparés » qui sont distincts des comptes d’exploitation d’OANDA. Les fonds des clients sont détenus en vertu d’un statut de fiducie au bénéfice des clients et sont éligibles au mécanisme d’indemnisation en matière de services financiers (jusqu’à un maximum de 50 000 £ par compte). Dans le cas peu probable où OANDA Europe serait dans l’incapacité de poursuivre ses activités, vos fonds seraient en sécurité et ne pourraient pas être utilisés pour compenser les dettes d’OANDA. »

50000£ qui représente un peu plus de 58000€, est-ce que cela constitue vraiment une assurance de récupérer cette somme en cas de faillite d’Oanda ? Je suppose que dans ton cas, tu dois être amener à trader avec une certaine somme, d’autant plus, je crois avoir lu dans un de tes articles précédents que tu étais chez eux. Aussi, je pense que tu as du t’intéresser à cette éventualité, est-ce qu’il y a moyen de vérifier ce qu’il dise ?

Et une dernière question pour la route, comment gères-tu ce problème de voir s’envoler l’argent déposé chez un broker ? si problème il y a bien sûr… 🙂

Bonsoir,

Finalement pour me lancer dans le trading, j’opterai finalement pour ActivTrades régulé par le FSA avec un capital de départ à définir selon mon profil de trader. Après mûre réflexion, je serai quelqu’un qui va chercher la tendance et jouer des trading ranges sur des unités journaliers et hebdomadaires. Tout en sachant que j’ai une activité professionnelle à coté.

Cordialement.

Flo
28 juin 2013 12:39

C’est noté 😉 merci pour ta réponse.

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION