Confirmez un breakout avec les volumes :

Confirmez un breakout avec les volumes :

Les stratégies que je vous enseigne vous apprennent à travailler principalement sur les breakouts.
L’un d’entre vous me demandait l’autre jour si l’on pouvait confirmer un breakout à l’aide des volumes : la réponse est oui, et je vais vous expliquer comment faire…



Qu’appelle-t-on un breakout ?

Un breakout n’est autre qu’une cassure du prix qui peut intervenir de plusieurs manières.
C’est le cas par exemple d’une cassure au niveau des droites de tendance :

Breakout sur ligne de tendance

Mais cela peut également être une cassure des niveaux de support ou de résistance, des moyennes mobiles, etc.

L’idée, derrière les stratégies que vous connaissez, est de repérer un breakout pour décider ensuite s’il s’agit ou non d’un signal d’achat ou de vente.
Si c’est le cas, vous pouvez alors ouvrir un trade dans un sens ou dans l’autre.

Le principe est simple, mais l’exécution, pas autant : il y a de « vraies » cassures, mais aussi (et c’est là tout le problème) de fausses cassures.

Les vraies cassures sont celles qui franchissent vraiment le niveau que vous avez déterminé, et qui continuent ensuite leur poussée.
Les fausses cassures sont tous ces franchissements temporaires, juste avant que le prix reparte en sens inverse.

C’est ce que l’on appelle couramment les faux signaux.

Vous ne pouvez pas savoir à l’avance s’il s’agit bien d’une vraie ou d’une fausse cassure. Mais vous pouvez néanmoins vous aider des volumes pour essayer de faire le tri.

Comment confirmer un breakout avec des volumes :

Les volumes ne vous indiqueront jamais dans quel sens trader.

Mais ils vous renseignent sur l’intérêt des investisseurs un peu comme si vous preniez la température du marché avec cet indicateur.
Lorsque vous repérez un breakout comme signal potentiel, celui-ci sera d’autant plus validé s’il est accompagné d’une hausse des volumes.

Cela indique que cette cassure intéresse d’autres investisseurs et que du coup, ils risquent aussi de prendre position dessus et de valider le signal par la même occasion.

Exemple sur l’Eur/Usd :

Breakout et hausse des volumes

On observe un premier pic de volume lorsque le prix franchit la première droite de tendance à la baisse.
Pendant la correction, les volumes redescendent. Plus tard, on observe un second pic de volume lorsque le prix franchit une autre droite de tendance à la baisse.

C’est le signe que les autres opérateurs ont aussi pris en compte ces cassures et qu’ils peuvent potentiellement prendre position dessus.

On peut alors supposer qu’il s’agit d’un indice supplémentaire qui semble confirmer que le prix va continuer de baisser.

Les précautions à prendre :

Attention : les volumes peuvent vous aider à confirmer un signal, mais ne prenez jamais cela pour une science exacte.

Comme je vous l’ai déjà dit plusieurs fois, le trading est avant tout une question de statistiques et d’indices.

Il n’y a pas de recette miracle et vous devez toujours regarder le contexte général avant de prendre une décision.

Prenez vos précautions et retenez ceci :

– La majorité des signaux bien propres seront accompagnés d’une hausse des volumes.
Mais il restera toujours une petite partie des breakout pour lesquels ce ne sera pas le cas. Donc vérifiez bien tout le reste avant de vous lancer.

– Il faut également que le pic des volumes se fasse sur la cassure : si vous observez ce pic un peu trop à l’avance, vous risquez d’être face à une chasse au stop.

Enfin, si le sujet vous intéresse, sachez que vous trouverez tout un module dédié aux volumes dans la formation Dark Trader.

Utilisez-vous les volumes pour vous aider à confirmer les breakouts ?
N’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.