Comment utiliser l’ATR ?

Nous avons récemment parlé de l’utilité de l’indicateur ATR pour mesurer la volatilité d’un cours, mais sans rentrer vraiment dans les détails.
Je vais donc vous expliquer un peu mieux sa façon de fonctionner et comment vous en servir pour repérer les moments de forte ou de faible volatilité

Qu’est-ce que l’ATR :

L’Average True Range est une moyenne, calculée à partir de différents écarts de niveau sur une valeur.

On prend en compte la différence entre :

le plus haut et le plus bas de la journée

le cours de clôture précédent et le plus haut de la journée

le cours de clôture précédent et le plus bas de la journée

Le résultat du calcul est représenté par un graphique linéaire composé de hauts et de bas, et placé en dessous du graphique de prix.

Exemple :

atrPlus les sommets sont hauts et plus la volatilité est importante.

Une succession de vagues régulières et de faible ampleur sur l’ATR définit en principe une faible volatilité. Facilement repérable sur le graphique de prix, il s’agit généralement d’une période de range.

À quoi ça sert de connaître la volatilité ?

Une période de forte volatilité est le signe d’un grand intérêt de la part des investisseurs.
Dans la plupart des cas, il est largement déconseillé d’ouvrir une position pendant ces périodes, car les mouvements peuvent être particulièrement rapides et violents, ce qui accroît forcément le risque.

Grâce à l’ATR, on peut essayer d’anticiper la réaction des investisseurs en observant justement leur comportement au travers de la volatilité.
On admet généralement qu’une moyenne aux formes régulières et de faible ampleur précède toujours une période de forte volatilité (mais ce n’est pas obligatoirement la cas), qui se traduira alors comme un pic sur l’ATR.
On attendra ensuite qu’une baisse de l’indicateur nous laisse supposer un retour à la normale, et ainsi prendre position.

Exemple :

pic atrMieux vaut attendre le bon moment…

Mais attention : comme c’est le cas pour la plupart des indicateurs, l’ATR seul n’est pas suffisant pour ouvrir un trade.
Il faut en plus que des signaux qui respectent votre stratégie viennent confirmer ces indications préalables.

Dans quelle situation se servir de l’ATR ?

Comme nous en avons déjà parlé, cet indicateur est particulièrement efficace pendant les périodes où il est difficile de déterminer une tendance, comme un marché en range par exemple.

Observer la volatilité dans ces moments-là peut vous éviter de prendre position au pire moment.
Le timing étant l’un des éléments les plus importants en trading, vous comprendrez donc qu’il peut être très utile de connaître les moments de forte volatilité…pour les éviter et revenir quand les choses semblent se calmer.

Comme à chaque fois que je vous présente un indicateur, je ne peux que vous conseiller de vous entraîner avant de l’utiliser en réel.
L’ATR n’est pas en soi difficile à comprendre, mais demande tout de même un peu de pratique.
Vous comprendrez mieux toute son utilité une fois que vous saurez le déchiffrer correctement pour en tirer un maximum d’avantages lors de vos sessions de trading.

Et vous ? Savez-vous utiliser l’ATR ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.