Comment marche le carnet d’ordres :

Bourse : comment marche le carnet d'ordres :

Le carnet d’ordres, souvent peu compris par les traders amateurs, est le pilier central de tout marché financier. Oui, rien que ça !
Il mérite d’être compris, pour savoir comment en tirer profit :


Le carnet d’ordres c’est quoi ?

Pour vous expliquer cela, laissez-moi d’abord vous rappeler brièvement comment fonctionne la bourse :

Un marché financier qu’on appelle communément « la bourse », comme le NYSE-EURONEXT par exemple, est une société en charge de l’infrastructure (informatique) de base qui assurera que les acheteurs et vendeurs se rencontrent, et ce le plus rapidement possible.

En revanche, elle n’assure pas la liquidité du marché (fournir les titres) qu’elle délègue :
– soit aux « Market Makers » qui prennent en charge l’animation du marché, et donc le risque, en se fournissant à l’opposé de l’ordre de ses clients.
– soit, sur certains marchés, qui peut s’effectuer sans intermédiaire via un réseau électronique qu’on nomme « ECN » (Nyse arca par exemple).

(PS : Je parle ici des marchés action, car pour le Forex, qui est un marché décentralisé, c’est un peu différent.)

Au final, les acheteurs et vendeurs, professionnels comme particuliers, viennent s’interfacer à ces Markets Makers et ECN pour passer leurs ordres.
Ils leur donnent alors 2 informations : le nombre de titres à acheter/vendre, et le prix auquel ils souhaitent les acheter/vendre. Je simplifie, mais la base est là.

Après transmission via un MM ou ECN, le système électronique de la bourse va alors aligner tous ces ordres, séparément pour chaque valeur, et tenter de coupler un maximum d’acheteurs et de vendeurs ensemble, en un minimum de temps, en ajustant en permanence la cotation de la valeur.
Et c’est ainsi que la cote en bourse des actions est calculée !

La face visible de cette opération complexe est un listing qu’on nomme le carnet d’ordre.

Comment lire un carnet d’ordres

Voici le carnet d’ordre d’air liquide du jour, et ses 10 premières lignes, tel qu’affiché chez le courtier Boursorama :

carnet d'ordre boursorama

À gauche, vous avez les ordres d’achat (la demande) et à droite, les ordres de vente (l’offre).

Chaque ligne doit être lue de cette manière (exemple avec la première ligne d’achat ) :
« 5 ordres ont été passés, pour un total de 375 titres, au prix de 93,82 € pièce ».

La première ligne correspond à la meilleure proposition d’achat, et plus on descend, moins les propositions sont intéressantes pour les vendeurs.
Évidemment, le principe fonctionne exactement de la même manière pour la colonne vente.

Le système essaiera de résoudre en priorité la première ligne, puis la deuxième, etc. La conséquence sera un ajustement permanent du prix du titre, en fonction de la pression acheteuse ou vendeuse.

En revanche, le carnet d’ordres ne nous dit pas si ces acheteurs sont prêts à « négocier » ce prix ou non :
Retireront-ils leur ordre si personne ne veut leur vendre à ce prix-là ? Ou accepteront-ils une déviation, et jusqu’à quel prix ?
Seuls leurs courtiers connaissent cette information.

Quand vous passez un ordre, vous pouvez vous aussi tenter de négocier, ce qui nous amène à…

…la semaine prochaine, où nous verrons quels sont les différents types d’ordres, et comment les utiliser à votre avantage pour gagner un maximum d’argent au moment du passage de vos ordres 🙂

À très bientôt,

Sylvain.