CMC Markets : premiers pas chez un spécialiste des CFD (1/3)

CMC Markets : premiers pas chez un spécialiste des CFD (1/3)

Dans la grande famille des brokers se trouvent d’un côté ceux qui proposent de nombreux produits financiers, et ceux qui préfèrent se spécialiser.
C’est le cas de CMC Markets qui propose principalement à ses clients un grand choix de CFD






Attention : je parle de ce courtier en toute neutralité, et en toute indépendance. Pour souci de confiance et d’objectivité à votre égard, je ne touche jamais d’argent des courtiers pour promouvoir leurs services.

CMC Markets en quelques mots :

CMC Markets était à sa création en 1989 destiné aux professionnels du marché des changes.

Avec l’arrivée du webtrading, la plateforme du Royaume-Uni s’est vite spécialisée dans les CFD en même temps qu’elle travaillait à s’étendre au niveau international.
Aujourd’hui la société dispose de filiales un peu partout dans le monde, dont une en France, à Paris.

Même si vous ne parlez pas anglais, vous pouvez donc vous inscrire sans crainte : cas de problème ou si vous avez une question, le service client sera bien, lui, en français.

Trouver rapidement les informations utiles sur CMC Markets :

Lorsque vous arrivez sur la page d’accueil, les informations sur les conditions d’utilisation, etc. ne sautent pas forcément aux yeux.

Les onglets du haut vous renseignent sur l’histoire de la société, les produits à votre disposition, la plateforme sur laquelle vous pourrez faire vos transactions, mais rien sur les questions de base (comment ouvrir un compte, dépôt, retraits…).

En fait, c’est parce qu’il faut descendre tout en bas de la page, entre deux avertissements sur les dangers des CFD (au moins, vous ne pourrez pas dire que vous n’êtes pas prévenu) :

Mentions légales CMC Markets(Cliquez pour agrandir)

Ce qu’il faut retenir :

Une fois sur la page, on est tout de suite rassuré puisque le broker est régulé par la FSA (Financial Conduct Authority qui est l’équivalent de l’AMF au Royaume-Uni) : premier bon point.

Je ne vais pas vous détailler ici l’ensemble des informations générales et vous laisse le soin de les découvrir par vous-même.

Mais il y a quelques éléments particulièrement importants à retenir :

Le mécanisme de garantie des fonds :

Il est dit que « […] vous pouvez bénéficier du mécanisme de garantie des dépôts […] en cas d’insolvabilité de CMC Markets ou de cessation de ses activités. »
Évidemment, il y a des conditions et limites (50.000£ max.), mais c’est à considérer comme une autre preuve de sérieux de la part de CMC.

Dépôt et retrait :

On vous dit que les dépôts se font par CB ou virement. On vous prévient également qu’on vous demandera une preuve de votre identité le cas échéant (donc, ne paniquez pas si on vous demande des papiers avant de vous accorder un premier retrait : cela fait partie de la procédure de sécurité).

Par contre, il est précisé que si vous avez déjà renseigné vos coordonnées bancaires, le retrait sera effectué le jour même et ça, il faut avouer que c’est quand même assez pratique.

Passons rapidement à l’onglet CFD :

En cliquant sur l’onglet, on arrive sur une nouvelle page qui nous propose plusieurs liens cliquables.
Celui qui nous intéresse en premier est celui des conditions générales :

Conditions générales CFD

Armez-vous de patience, parce que les conditions générales CFD sont une sorte de petit guide de 77 pages. Heureusement, vous pouvez accéder directement aux parties qui vous intéressent le plus à partir de la table des matières :

Procédure d’ouverture de compte :

On vous explique qu’il y a des papiers à fournir, qu’ils peuvent faire éventuellement faire une enquête, que vous pouvez faire plusieurs demandes pour avoir plusieurs comptes (pas mal si vous voulez séparer vos différentes stratégies) et que vous devez attendre une réponse avant d’essayer d’envoyer de l’argent.

Conditions tarifaires CFDs :

Vous trouverez un tableau détaillé de la commission à payer por chaque transaction en fonction de votre devise.
Vous trouverez aussi les frais éventuels liés aux retraits, ou autre. Même si c’est un peu rébarbatif, je vous conseille de lire avec attention cette partie pour ne pas avoir de surprise.

Vous pourrez aussi sauvegarder le document pour comparer facilement les tarifs CMC avec ceux d’un autre broker.

Voilà pour les informations importantes. Dans le prochain article, je vous parlerai de l’ouverture de compte démo ou réel chez CMC (papiers nécessaires, etc.)

Connaissiez-vous CMC ?
N’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.