Chute vertigineuse de l’action Ubisoft : pourquoi les investisseurs ont-ils sanctionné le fabricant ?

Chute vertigineuse de l’action Ubisoft : pourquoi les investisseurs ont-ils sanctionné le fabricant ?

Ubisoft et l’une des plus grosses sociétés mondiales de jeux vidéo.
La valeur des actions de ce géant Français avait augmenté de + 40 % depuis le mois de janvier.
Mercredi, le titre a chuté de 27 % à la Bourse de Paris, passant de plus de 12 €, à 8 €.
Que s’est-il passé ?


Les causes de la baisse :

La baisse du prix des actions trouve sa source dans la déclaration faite vendredi dernier (11 octobre) du PDG de l’entreprise, Yves Guillemot.
En effet, ce dernier a annoncé le retard de deux jeux vidéo très attendus :

– Watch Dogs : qui devait sortir le mois prochain, mais qui ne sortira finalement qu’au printemps 2014

– The Crew : dont la sortie était prévue pour mars 2014, mais qui aura également au moins un mois de retard

Du coup, les bénéfices attendus pour l’exercice fiscal de 2013/2014, seront en fait prévus pour l’exercice fiscal 2014/2015.

Concrètement, cela a entraîné une révision des objectifs prévoyant une baisse du chiffre d’affaires entre 995 M€ et 1045 M€, au lieu des 1,42 et 1,45 milliard d’euros, initialement attendus.
L’optimisme du PDG d’Ubisoft concernant les bénéfices prévus pour des deux prochaines années, n’a pas suffi à convaincre les investisseurs impatients :

résultats ubisoft

Pourquoi Monsieur Guillemot a raison, et pourquoi les investisseurs ont tort :

On voit bien à leur réaction plutôt violente que les investisseurs n’y connaissent pas grand-chose en jeux vidéo (en même temps, ce n’est pas non plus leur boulot), sinon ils auraient compris toute la logique du PDG d’Ubisoft, quand il dit ne pas vouloir mettre en vente des jeux de mauvaises qualité.

Ce dernier sait que les joueurs mécontents sont encore pires que les investisseurs et qu’il est bien plus difficile de surmonter une mauvaise réputation, qu’une baisse passagère de l’intérêt de ces derniers.
Livrer des jeux de qualité moyenne après des séries comme Assassin’s creed, Far Cry, et même, les Lapins Crétins, lui aurait fait perdre beaucoup plus de chiffre d’affaires sur le long terme

En misant sur la satisfaction des joueurs, monsieur Guillemot a donc vu juste, et d’ailleurs, les investisseurs n’ont pas tout perdu, puisqu’ils peuvent profiter de cette baisse…

Comment profiter de la baisse des actions Ubisoft ?

Le prix des actions d’Ubisoft ayant chuté de plus de 4 euros, et prenant en compte les prévisions très encourageantes du PDG de la société, investir sur ces titres peut devenir très avantageux sur le moyen/long terme :

marge nette ubisoft

De plus, dès que les jeux tant attendus sortiront sur le marché, on peut espérer qu’ils remportent le même succès que les précédents, auprès des millions de joueurs à travers le monde.

Enfin, il faut aussi préciser qu’Ubisoft étant une entreprise française, et dont le domicile fiscal se trouve dans l’hexagone, ses titres sont éligibles au PEA.

Et vous ? Pensez-vous qu’investir dans les actions Ubisoft peut être une bonne opportunité sur le moyen/long terme ?

Eva G.
Rédactrice financière pour EnBourse