Prenez RDV
Lancez-vous
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Secret (SCRT)

Secret est une blockchain dont la préoccupation repose sur la confidentialité et le secret des données.

Sommaire

Secret SCRT

Caractéristiques de Secret

Secret Network est une blockchain de couche 1 construite avec l’aide de Cosmos SDK. Son travail est principalement axé sur la confidentialité.

Tournée entièrement vers le Web3, Secret tend à proposer une solution permettant à ses utilisateurs d’effectuer des transactions sans que le public puisse en connaître les détails.

En effet, les fondateurs du projet ont mis en lumière que les technologies blockchain publiques et open-sources ne tenaient pas compte du partage des données personnelles.

Ils ont tenu à faire la différence entre les aspects « pseudonyme » et « privé« . La confidentialité est au cœur de cette différence.

Dans le cas d’une blockchain classique, comme Bitcoin, les wallets, bien que ne révélant pas l’identité de leur détenteur, affichent intégralement le nombre de BTC en possession de la personne.

Ainsi, dès lors qu’une adresse est connue, elle peut être suivie dans le temps.

De même, sur les plateformes d’échange, les protocoles KYC, bien que sécurisés, laissent peu de chances à l’anonymat complet.

L’idée de Secret est donc d’afficher l’échange entre deux wallets mais la nature de l’échange est cryptée de sorte que personne à part les deux concernés ne puissent connaître le contenu de l’échange.

De même, il est possible de rendre anonyme les adresses émettrices et destinatrices.

À lire aussi :

Quelle est l’histoire de Secret ?

En juin 2015, Guy Zyskind, conscient du problème de confidentialité posé par l’usage des technologies blockchain, publie deux articles, fruits de ses recherches sur la décentralisation de la confidentialité.

C’est le point de départ de son projet baptisé Enigma, « la plateforme de calcul décentralisé avec confidentialité garantie ».

Deux ans plus tard, Guy Zyskind et Tor Bair s’associent et créent la Secret Foundation. La même année, ils organisent une ICO pour développer le projet.

En 2020, Enigma devient Secret Network, la blockchain layer 1 utilisant les outils de l’écosystème Cosmos.

Dans son développement, la blockchain confidentielle devient le premier réseau à reposer sur des smart contracts garantissant la confidentialité. C’est derniers sont appelés « contrats secrets ».

Les Tokenomics du SCRT

Secret Network repose sur l’utilisation de deux types de jetons.

D’un côté, le SCRT agit comme toute crypto-monnaie. Il a un caractère inflationniste et n’admet donc pas de supply maximale.

Tokenomics du SCRT
Tokenomics du SCRT

À Noter
Les jetons issus de l’inflation seront destinés à la communauté. Ainsi, la majorité des tokens mis en jeu dans le réseau appartiennent à la communauté.

Le SCRT est un jeton utilitaire et joue un rôle central dans l’écosystème Secret Network. Il peut être utilisé pour :

  • Payer les frais de gaz
  • Payer les frais de transaction
  • Jalonner et participer à la sécurisation du réseau
  • Gagner des récompenses d’inflation

Ses détenteurs obtiennent également un droit de gouvernance dans l’évolution du projet.

Les jetons SCRT sont donc non fongibles et publiques.

Secret étant orienté vers la confidentialité ultime, ces jetons SCRT peuvent être wrapped (enveloppés) selon la norme SNIP-20.

Cette enveloppe leur procure une confidentialité et un anonymat complets.

Ces nouveaux tokens sont privés, fongibles et régis par les contrats secrets du réseau.

Grâce à eux, les transactions peuvent être totalement privées. L’identité des wallets et le contenu des transactions sont cryptés de sorte que même les validateurs ne peuvent pas en connaître les détails. Même le sens de la transaction reste privé.

Quelle technologie utilise Secret ?

Secret Network utilise les outils de l’écosystème Cosmos pour la sécurité mais aussi sa structure.

Ainsi, il repose sur un consensus de Preuve d'Enjeu Déléguée (DPoS) Tendermint.

Les validateurs mettent en jeu leur token et les tokens des délégateurs pour obtenir le droit de sécuriser le réseau et ainsi être récompensés pour leurs travaux.

Ce consensus offre un traitement de transaction de l’ordre de 10 000 TPS.

Outre ce mode de consensus, le réseau Secret impose son innovation grâce aux smart contracts privés qu’il est le premier à avoir développé.

Ces smart contracts privés sont au cœur de la vision de Secret de construire le futur du Web3, l’internet confidentiel et décentralisé.

Dans sa structure, Secret utilise des nœuds secrets qui effectuent indépendamment les calculs et assurent la sécurité et la confidentialité permanente des données.

Ces données sont chiffrés de bout en bout des opérations sans risque de perdre leur confidentialité.

Le protocole fonctionne selon 4 étapes bien distinctes :

  • Ecriture

L’écriture est l’étape où le smart contract, basé sur CosmWasm, est écrit et programmé selon les besoins et des instructions précises.

Une fois développé, le smart contract est déployé sur le réseau blockchain.

  • Soumission

L’étape de soumission revient aux utilisateurs du réseau. Ces derniers incorporent les informations cryptées qu’ils souhaitent.

  • Calcul

Un nœud secret réceptionne ces informations cryptées puis réalise ses calculs. Durant cette étape, le nœud ne déchiffre pas les données. Elles restent ainsi cryptée.

Les noeuds utilisent du matériel de pointe pour réaliser leurs calculs et exécutent leur code dans un environnement d’exécution fiable : Trusted Execution Environments (TEE).

C’est le TEE qui permet à chaque donnée de rester confidentielle tout au long de son parcours et d’être tout de même traitée par le réseau.

  • Vérification

Une fois son travail achevé, le nœud envoie ses résultats au réseau que les validateurs établissent un consensus sur ces résultats. Par la suite, les sorties cryptées et l’état du contrat crypté sont enregistrés sur le réseau.

Une fois ce processus terminé, le nœud ayant procédé au calcul reçoit la récompense sous forme de jeton SCRT.

Les avantages de Secret

L’avantage principal de Secret est l’anonymat.

Il est vrai que les technologies blockchain repose sur l’aspect publique des transactions de sorte que celles-ci puissent être vérifiables et infalsifiables.

Toutefois, elles réduisent à néant l’idée d’anonymat et toute personne peut suivre l’état d’un wallet ou d’un réseau entier à tout instant.

Il en va de même des données parfois sensibles personnelles ou professionnelles qui pourraient transiter par ces réseaux.

Ainsi, les réseaux blockchain sont à l’extrême opposé de l’hypercentralisation du Web2.

Pour remédier à ce problème, le projet Secret tente d’apporter une demi-mesure.

Il axe entièrement son évolution autour de cette notion de confidentialité et s’impose comme l’un des principaux réseaux bâtisseur du futur Web3.

Le projet offre une opportunité aux développeurs de construire des applications décentralisées solides, bénéficiant des outils de l’univers Cosmos, mais aussi d’une confidentialité garantie.

La DeFi bénéficie également des avantages de Secret Network. Le projet travaille à la construction du premier écosystème DeFi entièrement privé et interopérable avec les plus grands réseaux.

Membres de l’équipe

Guy Zyskind

Directeur de la Secret Fondation, Zyskind a étudié au MIT Media Lab.

Fanatique de Bitcoin, il s’intéresse très tôt aux crypto-monnaies mais reste intrigué par le manque de confidentialité et se penche sur le partage des données personnelles.

Secret Network lui vient après une étude menée pour mettre en avant l’utilisation de la blockchain dans un cadre de confidentialité.

A ce jour, Guy Zyskind a réalisé de multiples publications en lien avec le Web 3.0 et les interactions sociales et les comportements qui en découlent.

Tor Bair

Tor Bair est également diplômé du MIT. Il a cofondé Secret avec Guy Zyskind.

Sa réputation n’est plus à prouver et, en parallèle de Secret, il anime régulièrement des conférences autour de la blockchain, de la DeFi et des NFT.

Il est également conseillé auprès des entreprises et des nouveaux projets dans l’élaboration de nouveaux réseaux.

À lire aussi :
Avatar autheur

Rédactrice financière
Articles récents