Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Ravencoin (RVN)

Ravencoin est un fork de Bitcoin qui permet de s’échanger des actifs autres que son token natif, le RVN.

Sommaire

Ravencoin (RVN)

Caractéristiques de Ravencoin

Ravencoin (RVN) est un réseau peer-to-peer (P2P) spécialisé dans l’échange d’actifs et dont l’objectif est de proposer une technologie utile basée sur une communauté engagée.

Issu d’un fork de Bitcoin, la blockchain Ravencoin s’en démarque cependant par la possibilité d’émettre et d’échanger des actifs sur son réseau et ce, sans intermédiaire. Elle propose également des améliorations techniques qui lui permettent d’être plus rapide et plus efficace.

Ravencoin a développé un portefeuille baptisé RVNFT, permettant d’émettre des NFT sur la blockchain.

Très peu de communications sont faites sur cette blockchain. Elle est discrète mais sa communauté augmente au fil du temps. Les fondateurs ont d’ailleurs quitté le projet pour retourner à leur carrière première, confiant le développement total de Ravencoin à la communauté.

Le Ravencoin Token (RVN) est le token natif de la blockchain. Il est utilisé principalement pour payer les frais d’utilisation du réseau et pour récompenser les mineurs.

Ces jetons peuvent également représenter des biens virtuels ou encore des physiques tels que des matières premières ou encore des monnaies fiduciaires.

Quelle est l’histoire de Ravencoin ?

Ravencoin a été lancé officiellement le 3 janvier 2018, date du neuvième anniversaire du Bitcoin, par Bruce Fenton, Tron Black et Joel Weight. En réalité, le projet a débuté après l’été 2017.

Son nom fait référence à la série Game of Thrones où le corbeau (« Raven » en anglais) est décrit comme le messager porteur de vérité. Les fondateurs de la blockchain ont donc fait le parallèle entre la série et leur technologie.

Le réseau a connu une attaque majeure depuis sa création. En Juin 2020, un ou des hackeurs ont réussi à créer l’équivalent de 5,7 millions de dollars en RVN (soit environ 1,5 % de l’offre totale fixée) et à les dérober grâce à une faille du système. En revanche, il est important de noter qu’aucun détenteur de Ravencoin token n’a été victime de cette attaque.

Le modèle tokenomics du RVN

L’offre maximale de Ravencoin token (RVN) en circulation est plafonnée à 21 milliards, soit une offre 100 fois supérieure à celle de Bitcoin. En revanche, elle a conservé l’évènement de réduction de moitié tout comme sa parente.

Tous les 4 ans (soit tous les 2 100 000 blocs), Ravencoin réduit de moitié les récompenses minières par bloc. A son lancement (en 2018), le prix de minage était de 5 000 RVN par bloc. Tous les 4 ans, plus précisément tous les 1458,33333 jours, cette récompense se verra divisée par deux. Ainsi, en 2022, au bloc 2 100 000, elle est passée à 2 500 RVN, puis elle sera encore réduite en 2026, au bloc 4 200 000…

Cette réduction sera reconduite jusqu’à ce que les récompenses ne puissent plus être divisées.

Ravencoin se veut plus rapide que sa parente et a mis en place un block reward d’une minute ce qui amène le réseau à un début de transactions de 116 TPS (Transactions par secondes). En comparaison, celui de Bitcoin est de 10 minutes pour un TPS de 7.

Cette blockchain a la particularité d’avoir débuté sans ICO ni de pré-minage, contrairement à une majorité de projets cryptos. Changpeng Zhao, PDG de Binance, a d’ailleurs salué le projet sur Twitter en le qualifiant de « humble« .

Quelle technologie utilise Ravencoin ?

Ravencoin est né d’un fork de la blockchain Bitcoin. Tout pourrait porter à croire qu’il existe de nombreuses similitudes entre elles. Mais Ravencoin a apporté de nombreuses améliorations à commencé par l’algorithme utilisé.

En effet, Bitcoin travaille simplement sur le consensus de Preuve de Travail (PoW) et l’algorithme SHA-256 dont le principe réside sur la mise à disposition de grandes puissances de calcul par les mineurs. Selon les créateurs de Ravencoin, il existe deux limites majeures : une centralisation relative du minage et une demande énergétique importante.

C’est pourquoi le projet Ravencoin a décidé de conserver le principe général du PoW tout en se reposant sur un algorithme différent appelé KAWPOW (initialement appelé X16R puis X16Rv2). Ce dernier est une évolution du X11. Il a la particularité d’exécuter 16 fonctions de hachages différentes de manière aléatoire sur chaque bloc.

Il offre l’avantage de rendre optimale la décentralisation du minage en attirant de plus en plus de mineurs sur son réseau. En effet, cet algorithme est plus efficace sur le matériel GPU grand public. Ainsi, il est capable de résister aux circuits des ASIC et de les empêcher de miner des tokens.

En outre, en multipliant le nombre de mineurs, elle diminue le risque d’attaque de 51%.

Ravencoin RVN
Timing de hash par algorithme utilisés par X16R Source : Livre Blanc de Ravencoin

Le projet Ravencoin, un Bitcoin revisité

A sa création, Ravencoin a voulu tiré partie des avantages de Bitcoin tout en repensant ses éléments limitants.

Ainsi, elle se détache de l’image énergivore de la numéro une des cryptomonnaies en retravaillant son algorithme qui, en plus, lui fait gagner en efficience.

De plus, elle est bien plus attractive en termes de récompenses pour les mineurs. Au départ, Ravencoin proposait une récompense de 5 000 RVN là où Bitcoin plafonnait à 50 BTC. En outre, étant donné que son offre maximale est 100 fois supérieure à celle de Bitcoin, il faudra plus de temps pour arriver au point où il n’y aura plus de récompenses en bloc par rapport à Bitcoin.

Ces deux aspects encouragent fortement l’activité minière sur Ravencoin.

Cette blockchain renvoie une image humble comme l’a suggéré le PDG de Binance. Son livre Blanc le confirme cette idée d’éthique. En effet, l’offre maximale a été fixée pour correspondre au moment où il y aura assez de token RVN pour chaque individu sur la planète.

Les membres de l’équipe

Officiellement, aucune équipe ne travaille sur le projet. Ravencoin étant totalement décentralisé, il repose quasiment entièrement sur sa communauté.

Bruce Fenton

Avant de fonder le projet Ravencoin, Fenton a été membre du conseil d’administration de directeur exécutif de la Fondation Bitcoin. Il a fait également carrière dans la finance en tant que vice-président de Morgan Stanley. Aujourd’hui, il est le PDG de Chainstone Labs qui a d’ailleurs émis 12,4 millions d’actions numériques sur Ravencoin.

Tron Black

Le second co-fondateur de Ravencoin a eu un parcours largement axé sur la technique. Il a été PDG de plusieurs entreprises de logiciels après 30 ans de carrière en tant que développeur. Passionné de crypto, Tron Black occupe actuellement un poste d’employé au sein de Medici Ventures

Joel Weight

Le dernier, également très orienté technique, a lui aussi été employé chez Medici Ventures avant de devenir technique du groupe Overstock.com.

À lire aussi :
Avatar autheur

Rédactrice financière
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents