Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Polkadot (DOT)

L’idée de Polkadot est née en 2016 dans l’esprit de Gavin Wood. Le cofondateur d’Ethereum a alors quitté le projet pour lancer sa propre blockchain.

Sommaire

Polkadot

Caractéristiques du Polkadot

Polkadot est un protocole de blockchain de la prochaine génération qui relie plusieurs blockchains spécialisées en un seul réseau unifié.

Construit dans le cadre d’une vision large d’un web qui donne aux individus le pouvoir sur les monopoles d’internet, Polkadot s’appuie sur les promesses révolutionnaires des réseaux blockchain précédents tout en offrant de nombreux avantages fondamentaux.

Polkadot est un projet open-source (codage ouvert à tous) alimenté par la Fondation Web3. Il permet le transfert de données entre les blockchains et prend en charge plusieurs chaînes au sein d’un même réseau.

Sa principale caractéristique est l’évolutivité et il peut l’atteindre car il est facile à mettre à niveau. Il vise à supprimer la lenteur du processus de communication entre les blockchains publiques et privées.

Polkadot a été considérée comme la crypto-monnaie la plus rentable et la plus digne de confiance en 2020, atteignant une capitalisation boursière de 5 milliards de dollars en quelques semaines après avoir été cotée sur les plateformes d’échange.

Elle dépasse en juin 2021 les 23 milliards de dollars de capitalisation pour se stabiliser autour des 20 milliards de dollars en janvier 2022.

Il y a des problèmes spécifiques aux blockchains que Polkadot résout. Comme beaucoup de blockchains, elles sont lentes et s’engorgent. Mais Polkadot est une blockchain hétérogène, ce qui lui confère une grande capacité d’évolution rapide.

Quelle est l’histoire de Polkadot ?

La création et le développement de Polkadot sont dirigés par Gavin Wood, l’un des principaux co-fondateurs d’Ethereum.

Il a quitté l’équipe Ethereum en 2016 pour commencer à travailler sur Polkadot, après avoir eu une vision légèrement différente de celle du principal dirigeant d’Ethereum, Vitalik Buterin.

Polkadot est donc l’idée du Dr Gavin Wood qui est également connu comme l’inventeur du langage de contrat intelligent Solidity.

Le Dr Wood a commencé à travailler sur son idée de « concevoir une version sharded d’Ethereum » à la mi-2016 et a publié la première version du livre blanc de Polkadot en octobre 2016.

En 2017, le Dr Wood et Peter Czaban de Parity ont fondé la Web3 Foundation, une entité à but non lucratif créée pour soutenir la recherche et le développement de Polkadot ainsi que pour superviser ses efforts de collecte de fonds.

La Web3 Foundation, basée en Suisse, a organisé la première vente de jetons de Polkadot en octobre 2017, en utilisant une enchère hollandaise de second prix Spend-All pour distribuer les fonds.

La vente a permis de lever 145 millions de dollars en un peu moins de deux semaines, en vendant 50 % de l’offre initiale de 10 millions de DOT (anciens), et la Web3 Foundation a choisi Parity Technologies pour développer Polkadot.

Les Tokenomics de Polkadot

En 2021, plus de 952 millions de DOT sont en circulation, avec une offre totale de 1,083 milliard de DOT.

L’offre totale initiale était de 1 milliard de jetons mais les 83 millions de DOT supplémentaires sont le produit de l’inflation de 10 % depuis que la redénomination a eu lieu en août 2020.

Prix et caractéristiques du Polkadot au 10 janvier 2022 selon CoinMarketCap
Prix et caractéristiques du Polkadot au 10 janvier 2022 selon CoinMarketCap.

Cette offre place DOT à la 42e place dans la liste des crypto-monnaies dont l’offre de pièces en circulation est la plus élevée.

Quelle technologie utilise Polkadot ?

La technologie de Polkadot est conçue pour être interopérable avec Ethereum. Polkadot a lancé son premier bloc de genèse le 26 mai 2020 et est entièrement opérationnel.

Le réseau utilise une combinaison de parachains (sous divisions de la blockchain principale), de chaînes relais et de ponts pour permettre l’interopérabilité et l’évolutivité en se basant sur la croyance en un avenir multichaîne.

La plateforme Polkadot fonctionne avec une chaîne de relais qui utilise une variante du mécanisme de consensus par preuve d'enjeu. Le jeton DOT donne aux validateurs un pouvoir de vote qui leur permet de prendre part aux décisions et à l’évolution du projet.

De plus, le jeton DOT peut être utilisé pour lier et inciter les validateurs à agir avec honnêteté dans le réseau lorsqu’ils ont un intérêt financier dans l’authenticité du processus de vérification.

Polkadot permet aux développeurs d’utiliser un modèle de sécurité commun pour lancer des chaînes et des applications sans avoir à se soucier d’attirer suffisamment de mineurs ou de validateurs pour protéger leur propre chaîne.

Depuis 2017, le projet a levé près de 200 millions de dollars pour attirer les meilleurs talents et réaliser un marketing solide.

Comment Polkadot est-il mis à jour ?

Il y a eu des débats continus au sein de la communauté cryptographique sur l’opportunité de réaliser des mises à jour de la blockchain sans hard fork, mais cela reste souvent une problématique tenace, notamment pour les crypto-monnaies de premières générations.

Les blockchains créées après Bitcoin et Ethereum trouvent des moyens de contourner cette question. La solution de Polkadot consiste en des mises à jour automatiques sans fork.

À lire aussi :

La blockchain est construite sur Substrate, un cadre open-source, modulaire et extensible pour la construction de blockchains.

Substrate utilise un système de gouvernance avancé, et son objectif déclaré est de garantir que la majorité de la participation puisse toujours commander le réseau.

Ce système s’apparente à une démocratie, où les décisions sont prises par la majorité, mais où il y a de la place pour des opinions différentes.

Sur Polkadot, toutes les propositions visant à apporter un changement dans la blockchain passent par le même processus : la proposition est ajoutée à une file d’attente, et pendant qu’elle y est, les autres détenteurs de jetons peuvent la soutenir.

Si elle obtient un soutien suffisant, la proposition devient un référendum qui peut ensuite être soumis au vote.

Une fois la fenêtre de vote terminée, le code est ajouté à la chaîne et est exécuté par tous les nœuds automatiquement, et aucune intervention humaine n’est nécessaire.

Si le vote échoue, rien ne se passe. Un déploiement automatique garantit que la plateforme s’adapte avec succès aux changements technologiques.

DOT : la crypto-monnaie de l’innovation

La grande flexibilité de Polkadot permet de créer des blockchains avec un objectif très spécifique dans une application, qu’il s’agisse de sécurité ou d’un autre aspect d’une application décentralisée.

Polkadot permet également de tirer le meilleur parti des fonctionnalités d’autres parachains et de se développer immédiatement ou d’innover grâce aux échanges entre développeurs.

Polkadot va au-delà du simple échange de jetons : il inclut également l’innovation et la technologie.

Les membres de l’équipe

Polkadot a été fondée par certains des plus grands créateurs de l’industrie de la blockchain :

Robert Habermeier

Robert Habermeier est cofondateur de Polkadot. Il possède une expérience en recherche et développement dans le domaine des blockchains, des systèmes distribués et de la cryptographie.

Membre de longue date de la communauté Rust, il s’est attaché à tirer parti des fonctionnalités du langage pour construire des solutions parallèles et performantes.

Gavin Wood

Gavin Wood, co-fondateur de Polkadot, a commencé à travailler sur la technologie blockchain en tant que cofondateur et directeur technique d’Ethereum.

Il a inventé des composants fondamentaux de l’industrie de la blockchain, notamment Solidity, le consensus Proof-of-Authority et Whisper.

Chez Parity, Gavin Wood dirige actuellement l’innovation sur Substrate et Polkadot. Il a inventé le terme Web3 en 2014 et est président de la Web3 Foundation.

Peter Czaban

Peter Czaban, co-fondateur de Polkadot, est le directeur technologique de la Fondation Web3, où il travaille à soutenir le développement de la prochaine génération de technologies distribuées.

Il a obtenu sa maîtrise d’ingénierie à l’Université d’Oxford, en lisant les sciences de l’ingénierie, où il s’est concentré sur l’apprentissage automatique bayésien.

Il a travaillé dans les secteurs de la défense, de la finance et de l’analyse de données, sur les réseaux maillés, les bases de connaissances distribuées, les modèles de tarification quantitative, l’apprentissage automatique et le développement commercial.

Au-delà de l’équipe fondatrice, le projet est développé par de nombreux ingénieurs et développeurs aux talents diversifiés. Ils permettent de constamment améliorer la portée et les possibilités qu’offre la blockchain Polkadot.

Avatar autheur

Rédacteur financier
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents