Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Monero (XMR)

Monero est un projet blockchain qui fut parmi les premiers à être créé en 2014. C’est une blockchain très novatrice puisqu’elle introduit la notion d’anonymat dans la cryptosphère.

Sommaire

Monero (XMR)

Caractéristiques du Monero

Monero est arrivé sur la scène des crypto-devises en offrant un objectif très simple et qui était jusqu’alors un territoire inexploré lors de son arrivée : proposer une monnaie d’échange tout en offrant le plus grand anonymat possible aux utilisateurs et une impossibilité de traçage des transactions. Un système de « signature de cercles » permet de noyer l’origine et la destination des transactions.

Le Monero a été conçu comme une monnaie qui fonctionne indépendamment des forces de contrôle comme les banques centrales et les agences gouvernementales de régulation.
On retrouve toujours une grande critique à l’encontre des monnaies fiduciaires est que la base de leur création et leur valorisation manque de transparence.
La valeur du Monero est tirée des forces du marché de l’offre et de la demande, ainsi que d’autres facteurs de l’économie mondiale.

Monero peut également être employé comme cela :

  • En tant que moyen d’échange pour le règlement de biens et de services
  • Sur les marchés financiers de devises numériques qui permettent le trading des cryptomonnaies
  • Intégré dans des portefeuilles numériques qui permettent des paiements instantanés

Quelle est l’histoire du Monero ?

L’histoire de cette cryptomonnaie est particulière puisqu’elle a été créée principalement pour réaliser des paiements sur certains sites du Darknet (il s’agit de l’ensemble de tous les sites cachés du web et qui sont dédiés à des activités illégales : vente de drogues, d’armes, etc.).
Mais quelque temps après, de nombreux développeurs se sont joints à la partie et ont finalement « retiré » le monero à son inventeur.

Monero a été lancé le 18 avril 2014, et à ce moment-là, l’anonymat complet était théorique.

Tout commence le 9 avril 2014. C’est à cette époque que l’utilisateur thankful_for_today de Bitcointalk publie la création de BitMonero. Ce nom est composé du mot Bit (pour Bitcoin) et Monero (qui signifie » monnaie » en Esperanto).

Au début, le projet fut mal accueilli, car trop de points faibles. Mais ces points ont été rapidement corrigés par la communauté.

Le nom du projet fut changé alors pour Monero. Grâce à l’utilisation de l’algorithme CryptoNight, cette cryptomonnaie offre un haut degré de confidentialité qui permet le succès de celle-ci.

C’est en 2017 qu’un nouvel algorithme a été inclus pour rendre les transactions encore plus confidentielles. C’est un algorithme de dissimulation qui est appelé « Ring Signatures ». Il fut développé par Greg Maxwell à partir des recommandations de Shen noether.
Le concept de Ring Confidential Transaction est l’une des principales avancées introduites par le Monero.

En 2017, le Monero connaît un nouveau succès par sa comptabilité cross-platform et par sa facilité de programmation.

Le modèle tokenomics du Monero

Le projet repose sur une blockchain opaque alimentée par le jeton XMR, la monnaie numérique native de la blockchain Monero. Le Monero (XMR) a une politique monétaire prédéfinie, ce qui le rend rare.
Il est prévu depuis le commencement qu’une quantité de 18 446 744 moneros soit créée et de façon dégressive. Pour maintenir une création de 0,3 XMR par minute à l’avenir, il y aura également une « émission de queue » (tail emission) .
Cette émission de queue commencera lorsque 18 132 171 XMR auront été minés, en mai 2022, et correspondra à un taux de création monétaire de 0,86 % par an. Celle-ci a été mise en place afin de garantir une sécurité minimale pour le réseau.

Le consensus de Monero se fait par preuve de travail : des mineurs utilisent leur puissance de calcul pour valider des blocs, et c’est la chaîne la plus longue qui est sélectionnée.

Ce qui distingue Monero est le fait que le minage par circuit intégré spécialisé (ASIC) est dissuadé par la fonction de hachage RandomX, qui est difficile à optimiser. Cela fait que le Monero peut être miné avec le processeur central de l’ordinateur (CPU) ou par un processeur graphique (GPU).

Le point fort de ce système est que le le minage est décentralisé de manière plus soutenue que dans Bitcoin, où l’essentiel des blocs est produit par des fermes de minage situées dans les endroits du monde où l’électricité est la moins chère. Le point négatif est que la possibilité de miner avec un CPU incite les pirates informatiques à mettre en place des programmes malveillants minant des XMR grâce aux processeurs des ordinateurs infectés.

Tableau qui regroupe les caractéristiques différentes entre le Monero et le Bitcoin

Quelle technologie utilise Monero ?

Comme le Bitcoin, le Monero repose sur le minage de blocs. Toutefois, contrairement au BTC, cette cryptomonnaie utilise sur d’autres technologies spécifiques.
Tout d’abord, alors que le Bitcoin utilise le système HashCash pour le minage, le Monero reposait avant sur l’algorithme CryptoNight PoW et maintenant sur un nouveau système appelé RandomX..

En termes d’extensibilité, le Monero peut traiter près de 1000 Transactions par Seconde au maximum de sa capacité. Sa vitesse de transaction est de 2 minutes en moyenne pour confirmer et ajouter un nouveau bloc à la chaîne. Pour sécuriser une transaction, un bloc nécessite 18 validations.

Il faut compter entre 10 et 30 minutes pour valider une transaction. Le coût de transaction varie actuellement de 0,05 à 0,01 dollar. C’est le coût par transaction le plus bas parmi toutes les cryptomonnaies à l’heure actuelle.

Une autre technologie clé du Monero est celle des Ring Signatures. Cette technique de cryptographie avancée mélange l’adresse de l’expéditeur avec un groupe d’autres adresses. Il devient donc exponentiellement difficile de tracer chaque nouvelle transaction. Chaque transaction génère des » adresses secrètes « qui rendent impossible de découvrir la vraie adresse du destinataire d’une transaction par quiconque hormis l’expéditeur ou le destinataire.

Les Ring Signatures ont la capacité de prouver qu’un signataire appartient à un groupe, mais sans révéler son identité. Donc il est possible de déterminer qu’un signataire appartient à un cercle, mais pas son identité. L’origine des fonds pour chaque transaction est donc cachée.

Une clé privée peut autoriser de lier deux messages différents entre eux. Cela dans le but est d’éviter les attaques par double envoi qui pourraient impacter la blockchain.

La fongibilité est aussi une caractéristique majeure du Monero. Cela signifie qu’elle peut être échangée contre n’importe quelle autre monnaie aux propriétés identiques. Ceci contribue à la rendre intraçable. Aucun registre ne permet de vérifier l’utilisation de cette devise lors d’une transaction.

Les avantages de Monero

Le projet Monero offre plusieurs qualités comme :

  • L’opacité du montant des transactions
  • L’intraçabilité de l’objet de chaque transaction
  • L’anonymat des émetteurs de chaque transaction
  • La diversification des projets de Monero
  • La rentabilité élevée du mining pour les particuliers

Les membres de l’équipe

La communauté fait avancer le développement du Monero. Elle se base sur une vision méritocratique.
Il n’y a pas de gestionnaire du projet, ou de dirigeant.

Toutes les décisions sont prises couramment par l’équipe de développement : la Core Team.
Il en va de même pour l’ajoute de nouvelles fonctionnalités, et le développement de nouvelles technologies.

Le développement du Monero est donc totalement décentralisé. Plusieurs membres de l’équipe de développement sont toutefois connus. On peut citer Riccardo, fluffypony, Spagni, Franciso.

Cette équipe centrale a malgré tout de grandes responsabilités. Elle doit gérer le code du Monero, et exercer le rôle d’arbitre sur le Forum Funding System.

Avatar autheur

Rédacteur financier
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents