Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Les dNFT ( NFT dynamiques )

Il faut remonter plusieurs années en arrière, pour voir le concept de NFT apparaitre.

L’ancêtre du jeton non fongible remonte à 2012 via les « Colored Coins », un meta-protocole qui permet d’associer des actifs réels à des adresses Bitcoin.

Le protocole se charge de coder des informations sur des sommes en bitcoin pour représenter un actif du monde réel, par exemple

un bien immobilier ou des matières premières.

L’objectif premier des NFT est de redonner la liberté aux artistes désirants utilisé leurs oeuvres comme bon leur semble.

Sommaire :

dNFT dans le metaverse

Les différences entre les NFT classiques et les dNFT

Rappelons succinctement les aspects des NFT classique.

Un jeton non fongible est une preuve authentique d’appartenance d’une donnée enregistrée sur la blockchain.

Elle peut être représentée sous forme d’image, de vidéo, ou même de musique.

Effectivement son apparence diverge mais ces caractéristiques sont immuables et figées.

Ces dernières définissent sa rareté, en indiquant le nombre d’exemplaires existants, créés.

Le nom du créateur avec l’adresse de portefeuille ainsi que la blockchain sur laquelle le NFT est déployé sont mentionnés dans le contrat.

Le NFT peut également s’échanger librement sur les marchés secondaires.

Un NFT classique ou autrement dit statique, n’évoluera pas dans le temps.

En effet, une fois « minté », c’est-à-dire déployé sur le réseau d’une blockchain

Les métadonnées encodées dans chaque NFT ne peuvent pas être modifiées, ce qui signifie qu’à cet instant les données sont figées.

Pour contourner ce système, plusieurs séries de NFT peuvent être développées afin d’apporter des modifications à l’avenir.

Pour aller plus loin, référez-vous à cet artiche :

À lire aussi :

Bien que ce mécanisme soit utilisé depuis l’introduction initiale des NFT, Il est souvent controversé pour son manque d’évolutivité.

De plus, le NFT statique ne possède pas de contrat intelligent, c’est pourquoi, les attributs restent identiques dans le temps.

A contrario, le NFT dynamique possède cette particularité.

Les caractéristiques des NFT dynamiques

Les NFT dynamiques peuvent changer leurs métadonnées encodées.

En d’autres termes, les métadonnées codées des dNFT sont programmées pour interagir avec des évènements extérieurs.

Ces événements extérieurs sont généralement corrélés avec le monde réel.

Il est possible que l’évolution de ces métadonnées se fasse également en interne au sein d’un jeu par exemple.

Les dNFT sont conçus avec des contrats intelligents intégrés, leur permettant de recevoir des données provenant d’oracles.

Par définition, un Oracle est une source d’information qui permet d’intégrer des variables issues du monde réel dans des contrats intelligents

De ce fait, ces informations transmises par l’oracle, impactent directement les caractéristiques du NFT.

Le NFT dynamique capte et interagit avec l’oracle en modifiant ses métadonnées.

Le contrat intelligent donne vie aux NFT, car il représente à la fois son esprit et son corps.

Cet attribut leur permet d’évoluer dans le temps, et détermine les spécificités des métadonnées.

C’est-à-dire que le contrat intelligent fixe les paramètres, et le cadre d’informations entre le dNFT et l’oracle

En résumé, les attributs des dNFT peuvent évoluer tandis que leur identité reste unique sur la blockchain.

En d’autres termes, les jetons non fongibles dynamiques fonctionnent grâce aux Oracles.

Ces derniers enclenchent les contrats intelligents grâce à l’API Web et aux données IoT.

Les cas d’usages des dNFT

Dans l’écosystème de la crypto-monnaie, les cas d’utilisation des NFT dynamique sont fréquents.

C’est un secteur propice aux dNFT pour leur côté évolutif.

En effet, l’émergence des Play-to-Earn a accéléré l’expansion des NFT dynamiques.

La plus grande plateforme de football fantasy Sorare utilise cette technologie.

En fonction, des performances des joueurs de football obtenu au cours d’un match, le scoring des cartes NFT évolue en conséquence.

Ainsi, le facteur blessure peut totalement paralyser l’utilité de la carte le temps de la convalescence

Ces évènements externes à la carte impactent également la valorisation de la carte.

Dans d’autres styles de jeux, comme des MMORPG, la progression des personnages est retranscrite sous la forme du NFT dynamique.

Les métadonnées du NFT s’actualisent en parallèle de l’évolution du personnage

Le potentiel des NFT dynamique ne s’arrête pas au domaine de la crypto.

Le secteur de l’immobilier s’apprête bien à son utilisation.

En effet, prenons l’exemple de l’évaluation d’un bien immobilier qui évolue dans le temps, en fonction de paramètres tels que la vétusté des équipements, la notoriété de la localisation du bien.

Ces attributs peuvent être pris en compte et enregistrés sur le NFT afin d’actualiser le prix du bien en question.

Ce modèle facilite et simplifie l’estimation d’un bien au temps chez les professionnels que chez les particuliers.

Les NFT dynamique peuvent s’étendre aussi dans le domaine de l’automobile

En effet, Alfa Romeo est le premier constructeur automobile à associer une voiture à un certificat numérique NFT

Ce certificat a pour but de mettre en place le suivi de la maintenance.

De cette manière, les utilisateurs sont informés de sources fiables de l’état du véhicule, étant donné que tout est enregistré sur la blockchain.

Avatar autheur

Rédacteur Financier
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents