Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Klaytn (KLAY)

Klaytn est un projet ambitieux originaire de Corée du Sud qui a le soutien de grandes institutions et entreprises locales.

Sommaire

Klaytn (KLAY)

Caractéristiques de Klaytn

Klaytn est une blockchain de type layer 1, c’est-à-dire une blockchain d’infrastructure pouvant accueillir différents tokens. Originaire de Corée du Sud, elle est très orientée business.

Pensée pour offrir ses services aux entreprises en priorité, elle vise majoritairement le secteur professionnel.

C’est une blockchain hybride qui reprend à la fois des concepts de blockchains publiques et privées. En effet, elle propose une haute décentralisation et une forte scalabilité avec son système de consensus Istanbul Byzantine Fault Tolérance (IBFT) fonctionnant en Proof of Stake.

Développé par GroundX, elle même filiale de Kakao Corp, un géant de la téléphonie mobile coréen, le projet a la chance de recevoir le soutien de nombreuses grandes entreprises du pays.

On retrouve ainsi des mastodontes tels que LG, SK ou encore Shinhan Bank, la 2ème plus grosse banque de Corée du Sud qui œuvrent pour le développement du projet.

D’ailleurs la plupart de ces grosses institutions font déjà partie du conseil de gouvernance de la blockchain Klaytn, aux côtés d’autres grosses entreprises coréennes.

Forte de ces nombreux soutiens, Klaytn veut toucher un maximum d’utilisateurs en prenant en charge les DApps de domaines divers et variés comme les jeux vidéos, les exchanges décentralisés ou bien encore les NFT.

Articulée autour d’une chaîne principale, Klaytn se voit comme un hub où pourraient se greffer les réseaux d’autres projets. L’objectif annoncé est d’avoir une sorte de DAO pour chaque sous réseau relié à la chaîne principale qui elle-même serait la DAO maîtresse.

Quelle est l’histoire de Klaytn ?

Le projet connaît une première levée de fonds à la fin de l’année 2018 afin de pouvoir se lancer. Par la suite, une deuxième collecte a lieu en avril 2019.

C’est finalement en juin 2019 que la blockchain Klaytn est officiellement lancée.

A partir de février 2022, le projet se lance dans une nouvelle phase avec l’annonce du passage à Klaytn 2.0. Cette transition se traduit par le déploiement d’un nouveau siège social de la Klaytn Foundation à Singapour et par une orientation plus marquée vers les metavers et la GameFi.

Voici quelques points marquant le passage vers cette version 2.0 :

  • Une amélioration de la scalabilité du réseau au-delà de 4000 transactions par seconde sans pour autant modifier le temps de création d’un bloc.
  • L’intégration d’un portail Interplanetary File System (IPFS) afin de bénéficier du stockage décentralisé.
  • Une version totalement EVM compatible pour facilement échanger avec le réseau Ethereum

Les Tokenomics du KLAY

Le token KLAY est la monnaie utilisée pour payer n’importe quelle transaction issue du réseau Klaytn. L’offre totale actuelle du jeton est d’un peu plus de 10 milliards d’unités même s’il n’y a pas de plafond officiel et donc pas de limite à une inflation potentielle du token.

Le projet Klaytn présente la particularité de ne pas avoir proposé de ventes publiques contrairement à une majorité d’autres cryptos. Cela est notamment dû au fait que la blockchain est un projet orienté vers les entreprises et les acteurs du secteur privé plus qu’aux particuliers.

Actuellement, ce sont près de 3 milliards de ces jetons qui sont déjà en circulation. L’inflation sur le token tourne autour des 11% par an à l’été 2022 avec environ 300 millions de nouveaux jetons mis en circulation chaque année.

Les KLAY peuvent bien entendu être utilisés pour dégager un revenu passif. Il suffit pour cela de les staker, cela offre un rendement annuel qui avoisine les 5-8%.

A chaque nouveau bloc ce sont 9,6 KLAY qui sont créés. En plus de cela les frais de transactions viennent s’ajouter à ces nouveaux tokens :

  • le Conseil de gouvernance de Klaytn reçoit 34% de ces récompenses
  • 54% des tokens vont au fonds de croissance de Klaytn (KGF)
  • Un fonds de réserve, le Klaytn Improvement (KIR), touche les 12 % restants

Quelle technologie utilise Klaytn ?

La blockchain Klaytn est en fait articulé en 3 sous réseaux :

Infrastructure de Klaytn
Un schéma explicatif du fonctionnement global de Klaytn
  • Le Core Cell Network (CCN)

C’est sur cette chaîne que les blocs sont créés. Ce sous réseau est conçu pour vérifier et exécuter les transactions soumises au préalable par les nœuds du sous réseau Endpoint (ENN).

  • L’Endpoint Node Network (ENN)

Les noeuds de ce sous réseau ont pour mission de traiter les requêtes de données des chaînes de services (SCN). Ils soumettent ensuite les transactions au CCN qui doit les valider.

  • Le Service Chain Network (SCN)

Ce sont des blockchains indépendantes les une des autres qui s’occupent d’acheminer des requêtes à l’ENN. Elles sont opérées par des BApps (blockchain applications) et agissent comme des sortes de layer 2 du réseau principal de Klaytn.

Les tenants du projet préfèrent en effet parler de BApps en évoquant les DApps puisqu’ils considèrent que ces applications recouvrent bien plus que la simple notion de décentralisation.

En plus de cette infrastructure particulière, le projet  introduit le proof-of-contribution (PoV), conçu pour récompenser les contributions significatives des participants à l’économie de jetons Klaytn.

Ainsi, il faut au minimum 5 millions de KLAY stakés, ce qui équivaut à près d’1,5 million $ au cours actuel (août 2022), pour pouvoir opérer un noeud.

La blockchain Klaytn est également bien pourvu en terme de portefeuille puisqu’elle possède son propre modèle de wallet spécifique : le Klip. Ce wallet dédié est intégré à l’application mobile Kakao Talk, l’application de messagerie favorite des coréens (90% de la population), et il supporte de nombreuses cryptomonnaies ainsi que beaucoup de NFT.

Les avantages de Klaytn

L’un des gros point fort de Klaytn c’est que le projet est soutenu par de grosses entreprises coréennes. En effet, comme vu précédemment des entreprises comme LG ou Shinhan Bank ont déjà investi sur cette blockchain.

Même les plus hautes institution locales semblent avoir confiance dans le projet. Effectivement, en 2021 GroundX, la société derrière Klaytn, a été choisie par la Bank of Korea pour mettre au point un won numérique.

Sur le plan crypto, là aussi Klaytn a des alliés de taille : elle est partenaire de la plus grosse place de marché NFT : OpenSea. C’est un privilège exceptionnel dont seules quelques rares blockchains peuvent se vanter comme Ethereum ou Polygon.

À lire aussi :

Outre ces partenariats de taille, la blockchain Klaytn marque des points de par son infrastructure. En effet, son temps de création et de validation de blocs est très rapide.

La validation d’un bloc prend en moyenne 1 seconde et le réseau peut traiter jusqu’à 4000 transactions par seconde.

Un autre atout c’est le fait de vouloir être une blockchain totalement EVM compatible. En effet, Ethereum a acquis un tel effet de réseau qu’il est aujourd’hui indispensable pour beaucoup de blockchains de pouvoir communiquer avec cette blockchain et d’attirer des développeurs et utilisateurs issus de son écosystème.

Dernier avantage : le projet a choisi de créer deux fonds pour soutenir la croissance de la blockchain.

Le Klaytn Growth Fund (KGF)

Ce fonds est là pour financer la partie marketing du projet mais il possède aussi 500 millions de $ destinés à soutenir les applications et projets qui pourraient aider à la croissance de l’écosystème Klaytn dans son ensemble.

La Klaytn Improvement Reserve (KIR)

Il est créé pour supporter les infrastructures, outils et services qui sont en mesure d’améliorer la qualité de la blockchain principale de Klaytn.

Membres de l’équipe

Jaesun Han

Il est le fondateur et PDG de la société GroundX qui est à l’origine de la création de la blockchain Klaytn.

Titulaire d’un doctorat en ingénierie électrique et informatique obtenu à l’Institut Supérieur des Sciences et Technologies coréen (KAIST) il se lance dans l’entreprenariat en 2007 en fondant NexR, la 1ère start-up de big data et de cloud computing coréenne.

Par ailleurs il est toujours considéré comme un professeur adjoint exerçant au KAIST.

À lire aussi :
Avatar autheur

Rédacteur financier
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents