Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Kadena (KDA)

Kadena est une petite révolutionnaire dans le monde des technologies blockchain. Quand la plupart des blockchains sont contraintes à faire un choix dans le trilemme décentralisation/sécurité/rapidité, Kadena choisit de ne pas choisir et de relever le défi d’optimiser son réseau pour le rendre ultra-performant tout en utilisant la Preuve de Travail.

Sommaire

Kadena

Caractéristiques de Kadena

Kadena ne suit pas le courant actuel qui tend à délaisser la Preuve de Travail (PoW) réputée trop énergivore et peu scalable. Au contraire, la blockchain se positionne comme un hybride défenseur de ce consensus et l’utilise à des fins de sécurisation maximale. Concernant la manque de scalabilité, Kadena s’est adapté pour contourner le problème et trouver la solution : la ChainWeb.

Cette architecture réseau repose sur la théorie de graphe pour réaliser une sorte de tresse de plusieurs réseaux similaires à celui de Bitcoin. Egalement, elle s’approprie le concept de sharding utilisé pour la première fois sur un réseau PoW. Cela permet à Kadena de proposer pour la première fois une blockchain PoW évolutive que l’on pourrait qualifier d' »industrielle ».

A ce jour, Kadena possède environ 20 side-chains. Grâce à cela, Kadena peut se vanter d’être aussi sécurisée que Bitcoin et plus rapide que la plupart des ses concurrentes, pouvant traiter jusqu’à 480 000 transactions par seconde.

Son jeton natif est le KDA. Il est un des atouts majeurs du réseau puisque qu’il tient un rôle important dans le transit des fonds sur Kadena de manière rapide et quasiment sans frais. Il permet également de récompenser les mineurs agissant sur la blockchain.

Kadena

Quelle est l’histoire de Kadena ?

Créé en 2016, les fondateurs Stuart Popejoy et Will Martino ont imaginé Kadena comme une réponse aux problèmes affectants le réseau Bitcoin : manque de rapidité, de capacité, de scalabilité. C’est une première dans le monde des technologies blockchain.

Ces deux fondateurs ont tiré partie de leur expérience commune au sein de la célèbre banque JP Morgan où ils étaient en charge du développement de la blockchain JPM Coin.

Ils se sont également appuyés sur les conseils de Stuart Haber, co-inventeur du concept de Blockchain ayant profondément inspiré Satoshi Nakamoto dans la construction de Bitcoin.

Avant de lancer le projet, l’équipe a organisé deux levées de fonds de série A et B. Ces dernières lui ont permis de lever un total de 14 millions de dollars.

Enfin, elle a proposé une ICO en novembre 2019. 15 millions de dollars supplémentaires ont intégré le budget du projet. Durant l’opération, le taux pour 1 KDA variait de 0,5 à 1 dollar.

Le réseau public a finalement vu le jour le 15 janvier 2020.

Les Tokenomics du KDA

KDA le natif de Kadena dont l’offre totale est fixée à 1 milliard de jetons à extraire sur 120 ans dont plusieurs séries ont été pré-minées.

Graphique prévisionnel du nombre de KDA en circulation prévision - Kadena
Graphique prévisionnel du nombre de KDA en circulation prévision Source : Docs Kadena

Les jetons sont répartis comme suit :

Allocation du token KDA
Allocation du token KDA Source : Docs Kadena

  • 9% soit 90 millions de jetons ont été débloqués pour satisfaire les investisseurs, la réserve stratégique et les contributeurs
  • Kadena a brûlé 10 millions des tokens au lancement soit 1% de l’offre totale
  • 20% de cette offre, soit 200 millions de tokens, sera émis par la réserve de la plateforme jusqu’en 2030
  • Le reste des 700 millions de KDA seront émis sur approximativement 120 ans via le minage.

Notons que l’équipe se réserve le droit de modifier les taux d’émissions des récompenses minières. En effet, elle a déjà effectué quelques changements en janvier 2021 pour permettre de maîtriser son caractère inflationniste.

Dans les faits, le token KDA permet le paiement du gaz et sert d’indemnité pour les mineurs contribuant à l’évolution du réseau.

Quelle technologie utilise Kadena ?

Comme évoqué plus haut, Kadena est une blockchain atypique bénéficiant des avantages sécuritaires de la Preuve de Travail et ayant développé une architecture lui permettant de contournés le manque de scalabilité inhérent à cet algorithme de consensus.

Pour se faire, Kadena a développé ChainWeb, que l’on peut traduire par « Toile de chaînes« . Cette organisation tresse et parallélise plusieurs chaînes PoW ensembles. Utilisant le même protocole, ces chaînes sont inter-connectées. Elles peuvent ainsi utiliser le même jeton et conserver un degré de sécurité élevé.

A ce jour, ChainWeb combine un tissage de 20 réseaux. Cependant, se pose le problème important de stockage d’informations. En effet, dans ce système et par soucis de conservation des données, chaque bloc devrait logiquement contenir le hashrate des 19 autres blocs validés précédemment par les réseaux jumeaux. Evidemment, cela est techniquement impossible.

Pour contrer ce problème, Kadena se base sur la théorie des graphes et définir deux notions importantes dans son architecture :

  • Le degré qui indique le nombre de chaînes auxquelles une chaîne est connectée
  • Le diamètre qui correspond au nombre de blocs à traverser pour atteindre la chaîne la plus éloignée

Plus le degré est élevé, plus le stockage demandé est important. De même, plus le diamètre est important et moins le réseau est efficient en termes de rapidité.

L’architecture pensée avec 20 chaînes admet à ce jour un degré 3 et un diamètre 3. Concrètement, chaque chaîne communique avec 3 autres réseaux et la distance entre les 2 chaînes les plus éloignées est de 3. En d’autres termes, au lieu d’héberger 19 hashrates, un bloc n’en contient que 3, résolvant le souci de stockage. De même pour effectuer des transferts, un jeton KDA devra traverser uniquement 3 blocs maximum.

Dans ce contexte, Kadena peut ajouter une quantité quasi infinie de chaînes. Cependant, les paramètres évolueront forcément avec l’ajout de nouveaux réseaux avec un plafond de débit illimité.

Schéma Architecture ChainWeb
Architecture ChainWeb combinant 20 chaînes. Chaque point correspond à une chaine Source : Livre Blanc ChainWeb

Kadena, la Preuve de Travail ultra performante

Kadena peut se vanter d’être une des blockchains les plus rapides et les plus évolutives qui soient.

Son architecture ChainWeb inspirée de la théorie des graphes met en lumière un hybride qui a su s’adapter pour proposer une offre décentralisée, rapide et aussi sécurisée que Bitcoin (voire plus).

Utiliser la Preuve de Travail alors que la plupart des blockchains fuient ce consensus justement pour ses problèmes d’évolutivité était un pari osé. Le défi est relevé haut la main ouvrant la porte à de nouvelles opportunités.

Ces dernières n’ont d’ailleurs pas échappées aux industrielles puisque Kadena a tendance à plaire. JP Morgan, Apple, Microsoft, Disney, Tezos, Ethereum et Cardano sont tous de puissants partenaires ayant faits le choix de soutenir cette blockchain promis à un bel avenir.

Outre son architecture complexe mais puissante, Kadena a adopté le langage Pact pour le développement des contrats intelligents. Ce langage a la particularité d’être lisible par l’homme et Turing Incomplete conçu spécialement pour les blockchains. Il lui permet ainsi d’établir une interopérabilité fiable.

Même si elle reste timide pour le moment du fait de son jeune âge sans doute, elle figure dans le Top 100 de Market Cap. Elle est actuellement dans le développement d’un écosystème riche qui inclura des DApps DeFi, GameFi et les NFT.

Membres de l’équipe

Stuart Popejoy

Avant de fonder Kadena, Stuart Popejoy a dirigé le groupe Emerging Blockchain de JPMorgan. Avec Will Martino, ils ont construit la première blockchain de JPMorgan, connue sous le nom de JPM Coin.

Il occupe désormais le poste de PDG de Kadena

Will Martino

Will Martino est le Président de Kadena et le deuxième co-fondateur du projet. Avant de se lancer dans l’aventure, il a occupé le poste de responsable technique du comité directeur de la crypto-monnaie de la SEC.

Stuart Haber

Il fait partie des institutions dans le monde des technologies blockchain. En effet, il figure parmi les co-inventeurs de la blockchain et l’auteur le plus cité dans le célèbre livre blanc Bitcoin de 2008 de Satoshi Nakamoto.

Il agit en tant que conseiller actif pour Kadena.

Avatar autheur

Rédactrice financière
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents