Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

ICO (Initial Coin Offering)

Une ICO, ou Initial Coin Offering, est un processus de levée de fond au démarrage d’un projet. Elle peut être comparée à une IPO (Initial Public Offering) lors de l’introduction en bourse d’une société ou encore à une action de crowdfunding. La plupart des nouveaux projets crypto ont recours à ce type d’opération pour lancer leur jeton et financer le développement de leur réseau.

Aussi appelée « Token sales », ce financement permet au projet de distribuer des tokens, des jetons, en échange d’un investissement par le biais d’autres cryptomonnaies (le plus souvent des Ether).

Les ICO sont publiques. Ainsi, elles permettent à quiconque disposant de cryptomonnaies d’investir dans leur projet.

Sommaire

ICO crypto monnaie

ICO crypto : comment ça fonctionne ?

Pour comprendre le fonctionnement d’une ICO, il est nécessaire de savoir que de nombreux projets utilisent des blockchains déjà existantes pour gérer leur vente initiale.

L’une des blockchains les plus utilisées en ce sens est Ethereum. Cette dernière est d’ailleurs l’une des premières à avoir proposer une ICO à son lancement en 2014. A l’époque, son Initial Coin Offering proposait d’investir des bitcoins en échange de jetons d’ether afin de financer le développement de sa blockchain.

L’ICO la plus lucrative a été enregistrée en 2018 par le projet EOS. Elle a permis de récolter l’équivalent de 4 milliards de dollars.

Dès lors que l’équipe du projet a statué sur la blockchain de son choix pour gérer l’ICO, elle va alors annoncer publiquement sa levée de fond et notifier tous les détails dans son Livre Blanc. Ce dernier précisera les caractéristiques de l’évènement et surtout la nature du token mis en jeu.

Il peut revêtir la forme d’une monnaie (payment token), des parts de capital (investment token) ou encore un droit d’usage du service offert par le projet (utility token). Il donnera une orientation sur le projet et son utilité dans la DeFi.

Arrive ensuite la vente dont la durée est limitée et dépend du projet. Les ICO sont automatisées et les échanges décentralisés. L’équipe du projet récolte les fonds sous forme de monnaie fiat ou de cryptomonnaie de type ether ou bitcoin selon ses besoins.

À Noter
Il est possible qu’une pré-ICO soit organisée. Il s’agit d’une vente de jetons en avant première. Elle n’est pas obligatoire mais elle sert le plus souvent à lever les fonds qui permettront de mettre en place l’ICO principale, notamment en termes de marketing ou de développement.

Les ICO crypto monnaies sont importantes du point de vue des projets et des innovations. Elles vont permettre de constituer des fonds rapidement afin de procéder à leur développement. Elles leur évitent ainsi les lourdeurs administratives et obtiennent la possibilité d’innover sans limite.

En outre, cela leur permet de construire une base solide d’utilisateurs impliqués financièrement qui auront à cœur de faire évoluer la communauté et le projet en lui-même.

Schéma d'une ICO crypto monnaie
Principe simplifié d'une ICO

Comment participer à une ICO crypto monnaie ?

Du point de vue de l’investisseur, les ICO peuvent représenter de belles opportunités sur des projets innovants. L’idée initiale est d’investir sur une nouvelle cryptomonnaie à faible coût dans l’espoir d’obtenir un retour sur investissement intéressant.

En outre, ces levées de fonds peuvent procurer des avantages supplémentaires comme la distribution de dividendes ou le privilège d’accéder à certains services supplémentaires.

Pour participer à une ICO crypto monnaie, les investisseurs ont l’obligation détenir des cryptomonnaies acceptées lors de l’opération. En général, il s’agira d’ether ou de bitcoin. Cela induit l’utilisation d’un wallet compatible.

L’inscription à l’opération est également obligatoire via le site internet. Les futurs investisseurs doivent suivre un protocole plus ou moins long de KYC suivant les critères du projet. Il peut être on-chain, off-chain, manuel, automatique…

L’organisateur de l’ICO demandera systématiquement la clé publique de l’investisseur dans laquelle les tokens de récompenses seront transférés.

Après les vérifications, les participants à l’ICO crypto monnaie peuvent transférer leur token sur la clé publique précisée par l’émetteur.

À Noter
Attention, jamais on ne vous demandera votre clé privée. Elle est confidentielle et ne doit jamais être communiquée !

Enfin, le mode de livraison des tokens peut varier suivant les projets. Elle peut être automatique après la première transaction, à la fin de l’ICO ou encore étalée sur quelques temps après la fin de l’évènement. Ces détails doivent être notifiés dans le Livre Blanc.

Les différences entre ICO et STO

Outre les ICO, les STO (Security Token Offering) sont également un moyen pour les nouveaux projets de lever des fonds et contribuer à leur développement.

Même si ces deux processus suivent un cheminement quasiment similaire, il n’en reste pas moins qu’ils offrent tous les deux des avantages divers.

La première différence majeure réside dans le type de jeton distribué. Contrairement aux ICO, les STO proposent un security token (jeton de valeur) utilisés comme des jetons d’investissement ou de placement. Ils sont ainsi associés à un actif sous-jacent comme une action.

De ce fait, ils offrent l’avantage d’être reconnu comme des actifs lambdas encadrés par la loi et les organismes de régulation. Ainsi, ils ont davantage un rôle d’investissement contrairement aux ICO qui misent sur l’utilité de leurs jetons

De plus, là où les ICO ont pour objectif d’éviter la législation et les lourdeurs administratives, les STO remplissent toutes les exigences règlementaires et les investisseurs sont protégés par les lois en vigueur.

Ainsi, les ICO sont plus rapides et simples à mettre en place mais les STO offrent plus de sécurité.

Initial Coin Offering : 4 critères à vérifier avant d’investir

Investir dans une ICO n’offre aucune garantie. En effet, ce genre de levée de fond ne repose que sur une promesse que le projet est viable et que le retour sur investissement sera bon.

Rien ne prouve donc que le dit projet aille jusqu’à son terme et qu’il ne soit pas un scam. En 2017, une étude a démontré que près de 59% des ICO ont échoué.

C’est pourquoi il existe des précautions à prendre avant de se lancer dans une ICO aussi intéressante soit elle. Voici 4 réflexes à adopter devant une ICO.

  • Visiter site internet du projet

C’est la première étape essentielle pour comprendre l’objectif du projet. En règle générale, le site héberge beaucoup d’informations importantes dont le Livre Blanc (White Paper).

Ce document jette les bases du projet, il agit comme une sorte de plan où l’ensemble des règles inhérentes au projet qui permettront de mener à bien le projet. Le Livre Blanc est rédigé par l’équipe qui entoure le projet et il peut livrer des informations sur cette équipe et ses conseillers. Ainsi, faire quelques recherches sur ces membres peut se révéler être un bon indicateur du sérieux du projet.

Le site peut également fournir une roadmap. Il s’agit d’une feuille de route traçant les objectifs à court, moyen et long termes du développement du projet et l’intégration de nouveauté.

Enfin, il est possible que le site affiche des partenariats déjà conclus avec des entreprises ou autres entités. Cela peut également donner une indication sur la fiabilité.

  • Discuter avec l’équipe du projet et d’autres investisseurs

Il existe de nombreuses façons de discuter d’un projet. La plupart du temps les projets sérieux possèdent un canal de discussion tel que Discord. Il est possible d’intégrer ce canal et prendre part aux discussions et se renseigner sur les réelles intentions de l’équipe.

D’autre part, des forums dédiés à l’univers des cryptomonnaies sont ouverts à ce genre de discussions et il peut être bénéfique de connaître les avis d’autres investisseurs.

  • Se renseigner sur des sites spécialisés

Certains sites sont spécialisés dans les ICO. Ils référencent et notent les prochaines ventes selon des critères précis. Même si ces cotations sont relativement indépendantes, elles n’en sont pas moins à prendre avec des pincettes.

  • Vérifier le code sur Github

La majorité des projets crypto open sources déposent l’intégralité de leur code sur la plateforme Github. Elle est publique et ainsi tout le monde peut y avoir accès gratuitement. En l’absence de code, il est nécessaire de se poser des questions.

Les ICO ont connu une vraie explosion dans les années 2017/2018 et rares sont les projets blockchains a ne pas avoir eu recours à cette pratique.

Bien qu’en perte de vitesse au profit des STO, les ICO restent le moyen privilégié par les émetteurs de token pour se constituer un capital et développer leurs projets de cryptomonnaies.

À lire aussi :
Avatar autheur

Rédactrice financière

Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents