Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Break Even

Le monde de la bourse est régi par un jargon spécifique souvent incompréhensible pour les débutants. Il est truffé d’appellations, anglophones pour la plupart, qui ne font que complexifier la compréhension du système.

Parmi ces termes et abréviations l’acronyme « BE » apparaît souvent en tête de liste sur les différents forums spécialisés. Ces deux lettres renvoient en fait à la notion de Break Even. Paramètre central de la gestion d’une entreprise, celui-ci est tout aussi important quand il s’agit de stratégie de trading.

Souvent incompris ou mal utilisé, il représente pourtant une arme très puissante que tout trader aguerri se doit d’avoir dans son arsenal de trading.

Sommaire :

pièces et pomme de terre en équilibre sur une calculatrice

Qu’est-ce que le break even ?

Break even est un terme anglo saxon qui signifie littéralement seuil de rentabilité.

Dans la comptabilité d’une entreprise il n’est pas rare d’entendre ce terme qui signifie que la société est à son niveau 0 de rentabilité, aussi appelé point mort (pay-back pour les anglais).

Cela correspond au moment où les recettes générées par l’entreprise couvrent l’ensemble des frais de celle-ci.

En trading, le mot est utilisé pour signifier qu’une opération ne présente plus de danger financier, le risque de perte est en fait neutralisé.

En pratique cela consiste à déplacer le stop de protection au niveau du prix d’achat si le scénario prévu évolue favorablement. On parle alors souvent de « déplacer le stop à 0 ».

Concrètement, un ordre à seuil de déclenchement est utilisé en guise de stop et il suffit donc de l’ajuster en fonction de l’évolution du cours.

Ce mécanisme fonctionne sur toutes les classes d’actifs (actions, forex, matières premières, crypto-monnaies) et sur tout type de stratégie (swing trading, day trading, scalping).

Le constat : les traders particuliers perdent de l’argent

Différentes statistiques et enquêtes de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) font état d’un taux d’échec conséquent chez les traders particuliers.

En fait, les statistiques démontrent que près de 90% des traders particuliers sont perdants. En moyenne, ils perdent chacun aux alentours de 10 000€ avant d’arrêter.

Cela est évidement dû à une utilisation d’effet de levier excessif. Depuis l’introduction des CFD (Contract For Difference) à la fin des années 2000 les particuliers ont désormais accès à un panel gigantesque d’instruments et à des effets de levier délirants pouvant aller jusqu’à x200.

Mais ce constat édifiant est aussi largement dû à un manque de formation des traders particuliers, notamment sur l’un des aspects les plus importants du trading : le money management.

Beaucoup de traders en herbe se focalisent quasi exclusivement sur l’apprentissage de l’analyse technique. Seulement voilà : on peut être un très bon analyste et avoir raison 75% du temps mais perdre de l’argent régulièrement quand même s’il n’y a aucune notion de money mangement derrière.

Les avantages du Break Even

Le money management regroupe l’ensemble des règles que se fixe un trader pour rester en vie sur les marchés. Parmi celles-ci, la gestion du risque est un paramètre très important.

Et c’est là qu’intervient justement le Break Even : celui-ci permet de protéger le capital du trader. En effet, le capital est l’outil de travail N°1 du trader et il convient de le préserver à tout prix.

A partir du moment où une position devient gagnante il devient essentiel de la protéger pour ne plus perdre d’argent dessus.

Cela permet de couper au plus vite les positions qui ne progressent pas et de laisser courir, tout en étant protégé, celles qui surperforment.

De plus l’utilisation du break even donne un autre avantage à son utilisateur : l’« effet de levier » qu’il procure.

En effet, dès lors qu’un trade est mis à BE celui-ci n’est plus comptabilisé comme à risque et peut donc ne plus être compté dans l’exposition globale du portefeuille.

Le trader peut ainsi ouvrir de nouvelles positions sans se soucier de celle dont le risque est neutralisé.

Enfin, dernier avantage et non des moindres : le break even est aussi là pour protéger la psychologie du trader.

Savoir que son trade est neutralisé et qu’il n’est plus possible de perdre d’argent dessus est souvent un confort psychologique qui permet au trader d’être beaucoup plus serein dans ses prises de décision.

Les Dangers du Break Even

Même si le break even est un outil très intéressant pour tout trader, il présente quelques risques qu’il ne faut pas négliger.

Le principal problème c’est qu’il peut faire perdre de la rentabilité, voire rendre un trader perdant.

Le rôle du break even est bien de limiter les pertes et non d’augmenter les gains. Il peut même dans certains cas les réduire, et c’est là que se situe le danger.

En effet, un trade fermé trop tôt à 0 et qui aurait pu être très rémunérateur est un manque à gagner non négligeable.

Il ne faut pas oublier l’adage « couper vos pertes et laissez courir vos gains ». Or, si un trop grand nombre de gains potentiels sont coupés trop tôt, cela va impacter le ratio des trades gagnants par rapport aux trades perdants et donc la rentabilité.

De nombreux influenceurs et autres traders qui fournissent des signaux sur les réseaux abusent d’ailleurs du BE pour dresser un bilan de 80%-90% de réussite, qui ne juge en rien de leur rentabilité réelle.

Comment optimiser l’utilisation du break even ?

Comme observé ci-dessus, l’utilisation du break even ne doit pas être abusive sous peine de perdre en rentabilité.

En effet, le trading n’échappe pas à la loi de Pareto 20/80 (20% des actions amènent 80% des résultats). Une minorité de trades sont responsables d’une majorité des résultats.

Il ne faut donc pas couper les ailes trop vite à des positions qui pourraient se révéler très rentables.

Au lieu d’être systématique, le trader aguerri doit pouvoir juger selon la situation s’il est bon d’utiliser ou non le break even.

graphique illustrant un break even mis trop tot
L'exemple typique d'une très belle position gâchée par un break even placé trop tôt : le prix vient chercher le stop à BE avant de repartir très fortement dans le bon sens

Le trader doit savoir rester souple dans son utilisation de l’outil. Par exemple si l’achat s’est fait à 10€ avec un stop sur les 7€ et un précédent creux au niveau des 9€.

Dans un premier temps si le cours évolue favorablement il peut être préférable de déplacer le stop non pas sur le niveau d’entrée mais en suivant une logique d’analyse technique en rapprochant le stop sous les 9€ par exemple.

Cela permet ainsi de laisser le prix respirer et lui donner une chance d’exploser tout en limitant son risque.

De même, la notion de break even n’est pas toujours nécessairement conditionnée au déplacement du stop loss. Un trader aguerri peut très bien décider de sortir de position en légère perte/léger gain, qu’on qualifiera également de BE, s’il juge que sa position est mauvaise ou stagne depuis trop longtemps.

En définitive il faut utiliser le break even qui est un outil très puissant, mais tout en restant souple dans sa manière de l’utiliser pour qu’il ne devienne pas préjudiciable.

A lire aussi : Money Management

Avatar autheur

Rédacteur financier

Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents